Enfin l’album ! Enfin presque. En tous cas avec les 8 titres de ce 1992, Ulster Page, le groupe qui représente fièrement la frange rock du collectif de la Vallée des Artistes, a mis les petits plats dans les grands. Nos quatre gaillards ont enregistré ça en Allemagne, à Hambourg, sur le terreau fertile qui a vu éclore (bizarrement, d’ailleurs) les Beatles, où ils ont passé tout le mois de septembre dernier. Le résultat, c’est une superbe production, avec un son bien rock qui claque, et qui rend enfin justice à la musique d’Ulster Page, qui méritait de pouvoir faire entendre son travail avec cet argument sonore supplémentaire.
L’autre bonne nouvelle concernant ce disque, c’est qu’en plus d’avoir super bien digéré leurs influences (Pearl Jam, Nirvana, Soundgarden ou Guns N’Roses pour en citer quelques-unes), les membres du groupe ont tous énormément progressé. Le chant de Gabriel est maintenant posé, ses lignes sont plus travaillées que par le passé, et on sent que les parties vocales sont vraiment au coeur des compos, comme dans un vrai groupe qui écrit des tubes. Le disque n’en manque pas, d’ailleurs. Chaque titre est mis en valeur par les solos de Ben, qui a lui aussi franchi un cap en terme de jeu et d’inspiration. L’étiquette grunge colle toujours à la peau d’Ulster Page, mais on lorgne plus vers les sophistiqués Alice In chains que du côté des enragés de Mudhoney. C’est du beau travail, ça sonne comme si c’était vraiment un disque de 1992, et rien que ça, c’est déjà énorme.
Ulster Page
1992
2014 – La Vallée des Artistes

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire