Chers lecteurs, la semaine dernière je vous racontais mon entrée en matière déterminée sur Adopteunmec.com, le site de rencontres le plus en vogue du moment. J’y ai rempli ma fiche, uploadé des photos qui mettent en valeur mon inénarrable charisme, et je me suis lancé dans la bataille à la recherche de l’âme soeur. Je vous rappelle la donnée fondamentale de ce travail d’enquête : mon désir de trouver quelqu’un de bien est parfaitement sincère, sinon ça n’a aucun intérêt.

Et bien chers amis, au risque de peut-être vous décevoir, la spirale de la lose semble s’être brisée. Après avoir essuyé quelques plans foireux, et discuté avec quelques fakes (on y reviendra plus loin), j’ai eu l’inspiration divine et j’ai fini par tomber sur quelqu’un de vraiment bien, qui a l’air de chercher la même chose que moi, et qui m’a pas pris pour un malade mental, un queutard, un débile ou un violeur névropathe. Aussi cette confiance mutuelle m’oblige, à votre grand dam mais je suis sûr que vous êtes contents pour moi, à mettre un terme à cette enquête prématurément. Et tant pis pour les dix charmes par jour que j’ai payés de ma poche, parce que chez Bah Alors ? les enquêtes de fond sont pas encore financées par le comité d’entreprise. Y en a pas, de comité d’entreprise.

Techniques de sioux

Avant de tomber sur cette merveilleuse personne, j’ai quand même arpenté le site régulièrement avec la plus stricte sincérité du célibataire avide d’affection que je suis. Et j’ai eu affaire à quelques trucs pas cools, rares mais apparemment je les attire : des fakes, des faux profils gérés par on ne sait qui, on ne sait où. En général, une seule photo, d’une fille super mignonne, pas de description, et une zone géographique pas trop éloignée. Parce qu’ils quadrillent assez bien la France, pour tout vous dire. Sachez les repérer, sinon vous perdrez un temps précieux, parce que figurez-vous que certains vont carrément vous envoyer des mails. Après c’est à vous d’entrer dans le jeu ou pas, pour voir jusqu’où ça va. La technique infaillible pour savoir si vous avez affaire à un fake ou pas, c’est le portage de la conversation vers Facebook. C’est ce que vous ferez aussi naturellement avec une personne qui vous intéresse vraiment, pour faire connaissance avec son univers. Mais avec les fakes, c’est parfait pour vous rendre compte que d’univers il n’y a point. Et si une fille de 25 ans vous explique qu’elle n’a pas de compte Facebook….Je vous laisse finir cette phrase, vous êtes assez grands.

En espérant vous revoir rapidement sur le site et le plus tard possible dans ce genre de situation où je vous offre mes malheurs de célibataire en pâture, je vous souhaite bon vent sur Adopte, un site qui lorsque vous avez de la chance, peut être une véritable porte de sortie dans le tunnel de la solitude. C’est beau, hein ? C’est de moi.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. DELY

    bonjour, je regrette hélas les « portages » vers facebook, ce faisant on cherche à entrer dans une sphère personnelle et privée, ce que ne permet pas le niveau de relation établi sur AUM. Quand on me propose de changer de support d’échange, skype ou fcbk, je n’aime pas, ça me déconcentre déja et ça ouvre la porte a des déviances.

    Répondre

Laisser un commentaire