Suédois et plus connu sous le pseudo de Pewdiepie auprès de sa « BroArmy », Félix Arvid Ulf Kjellberg, 24 ans, a fédéré involontairement la plus grande communauté Internet au monde. Son concept? Une vidéo minimum par jour, un gameplay* commenté, visionnées minimum un million de fois chacune. Et grâce aux publicités diffusées au début de chaque vidéo par le site, notre nouvel ami se constitue un salaire mensuel, pour vivre de sa passion.

Son histoire ?

Petit, ses professeurs voient déjà en lui un artiste. Il passe la majeure partie de sa petite enfance à dessiner des personnages de jeu vidéo en cours. Ses parents ne lui ont pas permis d’avoir une console de jeu étant enfant mais, quand il était malade sa mère louait une Super Nintendo pour l’occuper. Et en connaissance de cause, bizarrement sa santé s’est souvent fragilisée, quelle coïncidence n’est ce pas ?
Enfance heureuse, Félix est un enfant toujours souriant. Mais comme beaucoup de gamins lumineux, il bascule à la puberté, devient timide et s’enferme dans sa bulle, perd beaucoup d’amis etc.
En passe d’être diplômé en 2009 et voulant se prouver à lui-même qu’il n’est pas idiot, il obtient alors un des meilleurs scores dans sa promotion. Il est ensuite admis à l’École polytechnique Chalmers. Il y suit des études en Économie Industrielle et Gestion de Technologie.

Doué sur Photoshop, il créer alors des artworks, si bien qu’il a l’opportunité d’exposer dans une galerie. L’argent récolté lui sert à acheter un ordinateur pour continuer ses travaux infographique, mais aussi pour entreprendre ce qu’il a toujours voulu faire, des vidéos sur les jeux.

Au début de l’aventure Youtube, il commence à enregistrer des gameplays* assez simples. C’est grâce à ses abonnés  de plus en plus nombreux, et au feedback positif qu’il s’empresse de lire chaque matin, qu’ il commence à enregistrer sa voix. Il filme ensuite son visage pour l’apposer sur la vidéo, commenter sa partie, et apporter un plus certain grâce a son humour, sa personnalité et ses réactions. Il utilise l’anglais comme langue universelle pour atteindre le plus grand nombre, mais il lui arrive de réagir sous le coup de la peur par des cris et expressions en suédois, ce qui rajoute une note humoristique au contenu puisqu’en général ça lui fait perdre tous ses moyens. Après avoir sévi depuis sa Suède natale, puis pendant un moment en Italie (où il a rejoint sa petite amie Marzia Bisognin, qu’il a rencontrée grâce à ses videos), il vit désormais en Angleterre dans la ville de Brighton.

La question qui fâche toute la toile.. Profite t-il de sa situation et de ses abonnés?

Personnellement je le suis depuis quelques temps, quand j’ai rejoins cette communauté, elle comptait à peu près 600 000 personnes et j’ai assisté à l’explosion de son succès. Sa belle gueule et son humour (vulgaire et inapproprié pour les plus jeunes) ont séduit beaucoup de monde. Il utilise sa notoriété pour organiser des œuvres caritative sur Internet, il diffuse un message important et humanitaire permettant au monde entier de pouvoir participer, facilement, à des causes nobles.

Pewds (surnom donné par ses fans) s’est impliqué dans plusieurs événements de ce type, par exemple pour la WWF (après avoir remporté un prix sur Internet il reverse l’intégralité du gain et le prouve via une video) ou le St. Jude Children’s Research Hospital. En 2013, il lance une action avec l’association Charity: Water en s’engageant à donner 1 dollar pour toutes les 500 vues qu’il a générés sur la video d’annonce de la campagne ( à l’époque on estime sa donation personnelle à plus de 5000 dollars).

Peu importe la somme récoltée, le moindre dollar est important, et chaque collecte a rapporté, plus que le plafond prévu (en général les objectifs étaient de 250.000 dollars). Et même si ces actions ont permis de changer la vie de beaucoup de gens, Félix Kjellberg, très généreux et impliqué, modeste et timide, se sent toujours redevable pour ce qui lui arrive.
Donc oui ! Il profite de sa notoriété, mais pour changer les choses comme il le peut (depuis le début il a permis de récolter un peu plus de 1 million de dollars !).

Pewdiepie Is a duck.

Malgré le temps et les propositions il n’a jamais voulu imiter la démarche d’autres grandes chaînes YouTube, c’est à dire constitué une équipe pour réaliser/monter ses vidéos, parce qu’il préfère que son travail reste intimiste et personnel. C’est lui qui s’engage, qui joue, qui monte et qui upload/télécharge tous les contenus. Il estime que sa personnalité passe par le commentaire enregistré, mais aussi par le montage décalé qu’il peut en faire pour empêcher le spectateur de s’ennuyer.

Remerciant systématiquement ses abonnés, il termine ses vidéos par un « Brofist », sa marque de fabrique, comme une famille qui se salue en attendant la prochaine réunion. C’est ce côté chaleureux et amical qui a séduit le public : les gamers (et les autres) ont l’impression de voir un ami  jouer à un jeu vidéo, qui le découvre avec eux et leur fait partager ses émotions.
Au départ sa chaîne n’était axée que sur des jeux d’horreur : Amnesia – The Dark Descent, Slender, etc. ..
Puis avec le temps Félix a décidé de sortir de ses plates-bandes, en s’essayant à des jeux d’aventure, d’action, ou même des jeux indépendants.

Donc Pewdiepie en chiffre, qu’est ce que ça donne ?

Plus de 27 millions d’abonnés, bientôt 5 milliards de vues ! Environ 2000 vidéos ! Si certains se questionnent à propos de son « salaire », il est calculé comme celui de tous les « youtubers », environ 1000 euros par million de vues. rumeur
On peut dire de lui qu’il n’est qu’un commentateur vidéo sur internet, ou on peut le voir simplement comme une personne qui vit sa passion et qui partage beaucoup de choses. C’est une présence et un ami qu’on retrouve en moyenne 2 fois par jour pour 30 minutes, pour quelques instants hors de tout, pour un moment agréable après une dure journée, après les cours ou le boulot.

Félix Kjellberg répète sans cesse qu’il ne s’agit pas d’un métier mais d’un hobby. Mais au bout du compte, c’est comme s’il animait une émission à la télé : il passe un temps fou à trier et monter ses vidéos, il y apporte sa touche personnelle et accepte de sacrifier beaucoup de choses pour satisfaire sa communauté, en bossant là-dessus 6 jours sur 7. Et tout ça en gardant le sourire. Car la connotation latine de son prénom (Felix = Heureux) n’est pas usurpée.

Retrouvez le sur Facebook, Twitter, bien évidemment Youtube, et plus récemment sur son nouveau site Internet pour de nouvelles vidéos inédites.

https://www.facebook.com/PewDiePie
https://twitter.com/pewdiepie
https://www.youtube.com/user/PewDiePie/

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire