Shaolin soul
volume 3
Compilation – Parlophone (Warner Music)

«Shaolin Soul» c’est l’histoire d’Uncle O., un DJ français chercheur de pépites. En 1998, il a décidé de faire découvrir la face cachée des morceaux du légendaire Wu-Tang Clan. Ces derniers ayant des goûts très prononcés pour la funk, la soul et tout ce qui sort de la «blaxploitation», RZA, GZA, Ghostface Killa et tous les autres ont depuis toujours piqué les meilleurs albums de leurs mamans pour en sortir des samples et inventer le Rap d’aujourd’hui (oui, j’assume ce que je dis!). Alors pour revenir à 1998, Uncle O, avant Internet, a décidé de se croquer le cerveau bien comme il faut pour sortir une compil’, puis une deuxième, qui finiront par révolutionner notre connaissance de la musique soul en sortant du placard un grand nombre d’artistes de l’époque qui passaient systématiquement à la trappe, accusés de ne pas être Marvin Gaye, the Temptations ou encore les enfants Jackson. Certes, on trouve par-ci par-là des pointures genre Al Green, Booker T ou Barry White, mais pas leurs titres les plus matraqués, plutôt ceux qui ont un vrai sens musical. Ce truc en plus que toutes les chansons n’ont pas, qui fait que tout le monde peut les écouter et y trouver sa propre émotion, unique et personnelle.

De la Soul, de la vraie

Incroyable succès pour ces 2 compiles, que ce soit en cd ou en vinyle. Pour mon cas, j’ai la chance d’avoir un grand frère qui écoute de la VRAIE soul, et à qui j’ai pu piquer les 2 albums (faut pas lui dire hein!). Niveau vinyles c’est encore plus dingue, aujourd’hui les originaux des deux premiers «Shaolin Soul» (deux 33 tours chacun) c’est minimum un billet de 200, et encore il faut que quelqu’un les vende. Du coup, RZA continuant à produire des perles hip-hop (je vous conseille son catalogue parce qu’il y a vraiment des trucs complètement fous, par exemple la BO de «Ghost Dog»), et après des années d’attentes, les rééditions ont été annoncées, mais pas seulement. Uncle O. nous sort un 3ème pot -pourri des morceaux originaux soul samplés dans les studios de RZA!

Plus calme, plus funk, toujours plus ludique !

Rufus Thomas avec «The Brakdown (part II)» remplacera idéalement «The Message» de Cymande pour l’été, un petit blues de B.B. King au milieu entres les calmes «Mercy, Mercy Mercy» et «You’re gonna need me», tout est bon. Aucune fausse note, le DJ sait vraiment ce qu’il fait quand il compile des morceaux (ou alors l’univers du Wu Tang est vraiment à ce point excellent qu’aucun morceau n’est mauvais). Dans le 3e «Shaolin Soul», on peut retrouver des rythmes un peu plus funky que sur les 2 précédents, bien que l’essentiel soul soit là. Chaque chanson est un tableau où chaque auditeur trouve son compte. On essaie toujours de trouver le petit bout de chanson samplé, et finalement on se dit que tout le titre aurait pu l’être tellement les morceaux sont bons du début à la fin. Ce que j’aime le plus dans ces compiles, c’est le côté ludique. Les noms d’artistes sur la tracklist, peu de monde les connait, et ça pour moi, c’est le début d’une aventure bien funky qui va durer un bon moment (va falloir trouver la discographie de Freddie Waters!). C’est mon dernier mot.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire