The Roots – « …And then you shoot your cousin »
2014 – Def Jam

23 ans de carrière et un 11e album avec zéro promo, si ce n’est quelques clips par ci par là. The Roots, pionnier d’un rap avec de vrais instruments, sur le podium des légendes du hip-hop, revient avec « …And then you shoot your cousin ». Hymne à la culture afro-américaine et satire de la société, on va vous expliquer.

Nina Simone en introduction pour débuter 33 minutes de grande musique

The Roots a pris de l’âge, en témoigne l’excellent « Things Fall Appart » qui a déjà 15 ans. Depuis 2009, la formation se fait plaisir en jouant chez Jimmy Fallon. Avec « …And then you shoot your cousin », Black Thought montre de nouveaux horizons pour un style de rap qui malheureusement n’est pas assez mis en avant.

Ici c’est Nina Simone qui ouvre le bal avec « Theme from the middle of the night » repris à l’identique (parce que ces mecs-là savent qu’on ne touche pas à Nina Simone), puis les morceaux Lo-Fi s’enchaînent, on est pris à un jeu assez inattendu : écouter des morceaux a capella . Puis vient « Black Rock » suivi de « Understand », où on retrouve le groupe comme à ses débuts, qui nous dirait « détendez-vous, on a pas changé, juste évolué ». Et l’évolution est bel et bien là, à chaque album de The Roots. La musicalité, l’ambiance, la production… On est loin du cliché hip-hop qu’on essaie de vendre à la radio. On a 33 minutes de vrai musique.
Habitué à raconter l’histoire d’un personnage dans chaque album, cette fois, the Roots raccourcit le propos. Chaque morceaux décrit un personnage. La volonté du line-up était de montrer plusieurs facettes de notre société, avec moins de fioritures, un ton peut-être plus pessimiste que d’ordinaire, des vies torturées par le système… A noter que « Dies Irae » de Michel Chion sert d’interlude à l’album.

Avec « …And then you shoot your cousin », on se laisse embarquer, puis une fois l’album terminé, on a envie de creuser encore plus dans la culture afro- américaine qui vient de s’enrichir une fois de plus, d’un album culte. The Roots transforme l’essai pour la onzième fois, la messe est dite.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire