Aujourd’hui sur la place Clémenceau, c’est le mondial du tricot. Non, pas le championnat mondial, juste « le mondial ». Pas de matches de tricotage, de vitesse de crochet ou de saut à l’aiguille, c’est pas la course. Sur la place on retrouve des gens de chez nous, amoureux de la laine, qui se réunissent pour la Ligue contre le cancer

Orgue de Barbarie et perf’ de vélo

Caroline de « Carolaine » et Magalie de la mercerie « Marie-Antoinette » sont à l’initiative de l’événement. Elles ont fait participer les coiffeurs du centre ville de Fréjus, qui ont proposé à leurs clientes de tricoter des choses, et de déposer le produit fini sur un stand. Puis l »argent récupéré lors des ventes sera reversé à la Ligue contre le cancer ; une belle idée altruiste, tout simplement. Les participants ont joué le jeu à la perfection, car en ce jour de marché, les tables du mondial du tricot n’ont pas à rougir, l’étal est relativement imposant.

Côté ambiance, on est servi. Il fait beau, le marché est plein à craquer, les terrasses de café sont envahies. Un parfum de Provence plane sur la place. Tout autour du stand, ça tricote encore et encore. Et là, au milieu de tout ça, on aperçoit l’idée géniale : un vélo sur un support, qui sert à on ne sait quoi, jusqu’à ce qu’on nous explique l’objectif… Ils veulent l’habiller de laine ! Le vélo appartenant au mari de Caroline, celui-ci aura pour mission de se balader avec une fois la mission des tricoteuses accomplie, et ça avance très vite ! Pour enjoliver le cadre ( de la manifestation, pas du vélo) déjà fort accueillant, un duo de chanteurs est là aussi. Orgue de barbarie et cordes vocales en action, un petit groupe se forme autour des artistes et chantent en chœur les chefs d’œuvres d’Edith Piaf. Il y avait presque un bon tableau à peindre. Moi je ne suis pas peintre, j’ai pris quelque photos, j’ai apprécié le cadre et l’action, j’ai « Padam… Padam…. » dans la tête en écrivant l’article. Bravo l’organisation, vivement le prochain!

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire