Chers lecteurs, je vous le confesse, j’ai essuyé un échec. Mais c’était tellement drôle que je me vois dans l’obligation de vous le raconter. Hier après-midi, en revenant de Saint-Aygulf, j’aperçois sur le bord de la route le fameux camion blanc rempli d’écritures rouges. Un Ford Transit, pour ceux qui se posent la question, immatriculé dans l’Hérault. Cela faisait des années que je voulais savoir plusieurs choses concernant ce camion :

FB_IMG_14036115957627753

1 – Son propriétaire est contre la vivisection, et contre le fait qu’on « tue nos vieux », ça j’avais capté. Mais il doit bien y avoir d’autres messages de révolte placardés sur son camion, il faut que j’aille voir ça de plus près.

2 – Qui c’est, ce type ? Qu’est ce qu’il y a dans son camion ? Et pourquoi fait-il ça ? Il faut que j’essaye de le rencontrer.

3 – J’ai l’impression d’avoir vu ce camion des centaines de fois, et j’en suis certain parce que j’ai un souvenir très précis, depuis les années 90. On est en 2014, donc ça fait plus de quinze ans que ce mec se balade de bord de route en parking sauvage pour répandre son message « alternatif ».

Figurez-vous que j’y suis allé, voir le camion de près. Pour répondre à ma première question, pas de problème : il en a aussi après les politiciens véreux, les véritables « voyous », les « faiseurs de fausses factures », etc. Il prône aussi une révolution pacifique, « sans rien casser pour combattre le mal ». Jusque là, tout va bien. Ce type s’appelle Bernard Pierson, il est connu sur la toile et dans les milieux qu’on qualifiera « d’autorisés ». On peut le trouver sur Youtube, et il est assez sympathique. Ce qu’il y a dans son camion ? Lui. Lui, et un incommensurable bordel fait de papiers, de notes et d’autres objets divers (ça c’est à l’avant du véhicule), derrière je ne le saurai jamais. Pourquoi fait-il ça ? Et bien je ne sais pas. J’ai tout donné, pourtant.

J’ai commencé par taper à la porte arrière une fois que j’ai vu qu’il n’y avait personne à l’avant. Il m’a répondu « j’arrive », mais il n’est pas sorti. Alors j’ai expliqué que c’était pas les flics, mais il n’a pas réagi. J’ai refait le tour, histoire d’attendre un peu qu’il se décide tout seul, mais j’ai fini par perdre patience et retenter ma chance. Là il s’est mis à chanter. Fin de l’interaction entre Bernard Pierson et moi. Ensuite j’ai pris une photo pour vous montrer, enfin, ce qu’il y a d’écrit sur ce camion que vous connaissez tous mais que vous n’avez eu le temps d’observer en détail. Et puis j’ai regardé un peu sur Internet pour me renseigner sur la bête, mais je n’ai pas trouvé grand-chose. Donc j’y retournerai, et je discuterai avec lui, même si je dois m’y reprendre à 15 fois. Affaire à suivre !

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

6 Réponses

  1. Benjamin

    j’avais eut la chance de ne pas essuyer d’echec Il m’a meme offert des photos et demandé de récuperer son camion pour continuer son action.

    Répondre
  2. Dalidt

    Bonjour avez vous réussi à parler avec lui ? Mon père lui a parler récemment ce pauvre monsieur et maintenant en chaisse roulante car il ne se déplace plus correctement, cela fait plus de 5 mois que son camion ne bouge plus et et garez sur carrefour antibes ..

    Répondre
  3. neveu

    je suis devant ce camion a linstant meme ou jecris ce message, un message contre notre societe, un message qui je pense est fonder. cet homme, par ce combat silencieux demande a notre republique de rendre au francais ce qui appartient au francais. nous nous rendons tous compte que notre pays se degrade, et qu aujourdhui, il nous faut survivre et plus vivre, ce sont des phrases toutes simple ecrit sur ce camion, mais des phrases, qui demande d’y reflechir. c est une sorte de guerre froide, une bataille sans sang, une bataille qui ne fais que commencer

    Répondre
  4. Ju

    J’étais garé à coté hier à Carrefour Antibes, idem j’ai croisé ce camion des centaines de fois depuis les 10 dernières années au moins.. autant de messages écrits en rouge sur blanc (la première fois que je l’ai vu, je pensais que c’était écrit avec du sang..) « çà interpelle » un minimum 🙂 en tout cas je trouve la démarche très hors du commun, du moins dans une société qui nous habitue à marcher dans le rang, pas à voir des gens assumer et crier si fort leurs opinions ou leur combats 🙂

    Répondre
  5. Didier

    Excellent, faitlait oser !… Je croise souvent ce… camion, mais qui aurait l’idée de faire toc toc toc !… J’attend la suite avec impatience ^^

    Répondre
  6. mandine

    Hâte d’en savoir plus… ce camion me fait sourire et m’intrigue depuis longtemps!

    Répondre

Laisser un commentaire