Nous sommes le 14 juillet, il est 21h, place Formigé, le grand Bal Républicain de Fréjus commence. Une grande scène est montée, dans le coin à gauche de la mairie, comme d’habitude. L’arbre au-dessus est orné de drapeaux et autres objets déco bleus blancs rouges. Le ton est donné : ici on fête la république, et tout le monde est le bienvenu.

Un peu de coupe du monde, un peu de kitsh aussi

Première rencontre, des allemands en maillot 3 étoiles un peu dépassés. Ils fêtent « la fête de la France » mais aussi la coupe du monde, encore. Le groupe, lui, enchaîne les morceaux les plus kitschissimes possibles, et tous styles confondus. On a le droit au Madison, au slow, ou encore – coupe du monde oblige – au fameux « I Will Survive », repris en chœur par une place bondée de monde. Côté terrasses des cafés, on accélère la cadence, parce qu’avec cette chaleur, tout le monde a soif.

Ambiance sur la place, qu’on vous dit! Le plus marquant c’est le « bruit », vous savez, ce truc qui fait hurler les voisins qui ne font pas la fête.  En croisant monsieur le maire – qui, décidément, est à tous les rendez vous – on lui demande ce que pensent les riverains de toutes ces animations au centre-ville. Il nous répond sans problème : « certains doivent me haïr, mais les gens s’amusent et les commerces fonctionnent, et finalement c’est ce qui fait tourner une ville ». On fait un petit tour, on croise des gens du cru, des enfants, des moins jeunes, tout le monde a l’air d’accord pour festoyer.

Ce  Bal Républicain aux allures traditionnelles a fait du bien à tout le monde. Le prochain événements sur la place Formigé, c’est pas plus tard que ce soir, avec le marché des créateurs, rythmé par la musique de la Vallée des Artistes, puisque vous retrouverez Mary May et Roman Reg.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire