Au Lac de l’Arena, les soirées se suivent mais ne se ressemblent pas. Le lendemain de la démonstration de Fly Board par Vincent Lagaf’, c’est au tour des Hells Drivers de faire le show. 

Action, télévision, cinéma

Les Hell Drivers, c’est quoi? La compagnie est en fait une troupe de cascadeurs motorisés, du genre à être embauchés sur des tournages de films pour faire des courses-poursuites et autres cabrioles « que si t’as pas Belmondo dans ton film personne le fera ». Pour la deuxième année consécutive, les casse-cous en moto et autres monster-trucks ont été reçus par monsieur le maire Luc Jousse sur les abords du lac de l’Arena pour un show plein de surprises. « Action, télévision, cinéma », ça part de là. Le maître de cérémonie tient sa phrase d’accroche, remercie monsieur Jousse, et ambiance comme il faut un public plus que nombreux.

globe de la mort - bah alors

De l’Opel Kadett au Blue Thunder

A l’intérieur ça sent le pop-corn et l’essence. Niveau véhicules, il y a de tout et surtout des Opel Kadett. Et faire des cascades en Opel Kadett, apparemment c’est assez amusant. On est entre le début de « The place beyond the pines » et « Viens chez moi, j’habite chez une copine », vous voyez le genre ? Nous on s’est régalés, et on n’était pas seuls. Quand les Hells Drivers demandaient à l’assistance de participer, tout le monde levait la main. Un public qui n’a pas froid aux yeux mais qui s’en prend plein la tronche.
Opel Kadette, donc, en mode deux roues. Ça commence comme ça, puis on passe par plusieurs variantes : cascadeur seul, cascadeur plus une personne, tour complet sur deux roues, arrêt à l’équilibre, passage entre deux personnes… Puis petite course poursuite et le grand final… Globe de la Mort. Et Blue Thunder, mais ça c’est encore plus tard…

Ouais, le Globe de la mort…

Parce que les Hells Drivers, ils ne sont pas là pour rigoler, et que la référence à « The place beyond the pines » n’est pas anodine. Une espèce de globe en métal est placé au centre de l’arène, et des moto-cross entrent en action. Parfois, il y a même un type debout à l’intérieur, qui regarde les motos tourner grâce à la force centrifuge, dans une boule « plus petite tu peux pas ». Du coup le public, au moindre coup d’accélérateur, plisse les yeux, serre un  peu les poings, et se rend bien vite compte que ce genre d’exercice n’est pas à la portée du premier venu. Bravo les cascadeurs. Les enfants sont ravis, et entre deux shows, ils courent vers l’espèce de caravanes géantes, chercher barbe-à-papa ou autre sachets de pop-corn.
Et pour clôturer le spectacle, ça s’est fini avec les classique monster-trucks, dont un répondant au doux nom de Blue Thunder. What else ?

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. Guillaume DJE

    Bonjour,

    Pouvez-vous me dire quand sont les représentations des Hells Drivers, et où exactement ?

    Bien à vous.

    Répondre

Laisser un commentaire