Avez-vous déjà, chers lecteurs, été en proie à un rêve d’ado collectif ? Le genre de truc un peu chimérique, qu’on fera jamais parce que c’est trop fou, trop grand, trop cher, trop con, mais quand même…ce serait génial. Et bien figurez-vous que nous, chez Bah Alors ?, on s’est retrouvés confrontés à une problématique. On avait envie d’organiser une petite fête pour faire parler un peu du magazine, histoire de sortir une banderole, de rincer quelques lecteurs au soda bon marché, et de dire que c’était grâce à nous que le paysage médiatique local était depuis quelques mois riche d’un nouveau luron assez joyeux. Et puis à force d’en discuter, environ trois minutes, on a complètement dérapé. On s’est convaincus qu’après la terrasse du Must, on ne pouvait pas faire moins bien.

Alors on a commencé à réfléchir à un concept. Il nous fallait un lieu, une idée, une animation. Quelque chose de divertissant, qui nous ressemble autant que possible, et qui soulèverait chez vous une question fondamentale : « est-ce que ces gens sont définitivement cinglés ? » Les cerveaux ont turbiné, les cartes sim ont chauffé, les boîtes mails ont dégueulé, et paris toutes les idées qui ont germé, on en a sélectionné une : la plus zinzin, vous vous en doutez…

Le samedi 6 septembre, on invite Ibiza chez les Romains

Vous pouvez relire cet intertitre en gras juste au-dessus autant de fois que vous le voulez, il ne changera pas, et ce qui écrit va vraiment se produire. Vous êtes jaloux de nos voisins européens parce qu’ils organisent d’énormes événements à ciel ouvert, avec du son à fissurer les murs, des filles sexy en pum-pum shorts qui transpirent et des strobs qui éclairent la lune ? Et ben on va vous servir tout ça sur un joli plateau antique. En clair, on a décidé d’importer dans les Arènes de Fréjus la soirée électro la plus tarée d’Europe : Neon Splash. Une appellation qui explique un peu le concept, il y a effectivement des néons, et un côté splash. Mais c’est pas si simple.

Pour résumer, le concept c’est de vous balancer de la peinture par hectolitres, dans une fosse en proie aux assauts de DJs mondialement reconnus, de vous filer des lunettes 3D pour halluciner sur des projections balancées par des écrans géants, avec des robots lumineux, des lasers, des mecs sur des trapèzes, des trucs qui volent, des comptes à rebours, bref…un beau, un très beau bordel ! Et dans une ellipse d’à peu près 2000 m² sans compter les gradins, on le sait, on a ressorti des formules mathématiques du collège pour le calculer. Parce qu’il va falloir bâcher, vraiment !

Et comme on n’est pas que la moitié d’une bande de dingues, il n’y aura pas que du Neon Splash, lors de cette soirée Neon Splash. On ira encore plus loin, et on ira tous ensemble. Mais ça on vous l’expliquera plus tard.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire