Tangerine-Dream-Zeit

TANGERINE DREAM – « Zeit »

1972 – Virgin Records

Profitons du fait que l’Allemagne soit à la mode en ces temps post-coupe du monde, et penchons-nous sur l’un des albums les plus insupportables de sa génération, “Zeit”, des Berlinois de Tangerine Dream. Pour tout vous dire, écouter ce disque d’une traite requiert d’être attaché ou d’être trop faible pour pouvoir passer à autre chose. Parce qu’en plus d’être un assemblage de sons électroniques issus du début des années 70, “Zeit” est un double album très long, et dépourvu d’une quelconque forme de mélodie. En gros, c’est de la musique contemporaine, expérimentale et atmosphérique. Et franchement, c’est chaud. Sans vouloir exprimer un quelconque mépris à l’égard de ce groupe cultissime (27 millions d’albums vendus, et une discographie longue comme le bras de King Kong), la rédaction vous propose de tester votre endurance en écoutant les quatre “mouvements” de “Zeit”. Le plus difficile, c’est de se rattacher à quelque chose de concret, puisque rien ne focalise vraiment l’attention. C’est tantôt spatial, tantôt subaquatique, mais c’est rarement musical. Les plus imaginatifs auront peut- être l’impression d’être un électron perdu dans les méandres d’un Apple 2, et encore. Restent quelques notes identifiables de violoncelle, noyées au milieu de “vent” fabriqué au synthétiseur (d’époque, souvenez-vous qu’on est en 1972). Un disque à réserver aux puristes de l’expérimentation, aux courageux, et à ceux qui veulent du mal à quelqu’un. Reste l’imagerie, épurée et sublime, surtout en vinyle.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

Laisser un commentaire