Les maisons d’édition DC comics, Marvel ou encore Dark Horse regorgent de super héros. Après quelques tentatives au cinéma, ces mêmes maisons d’édition ont fait leurs preuves et ont signé dans les années 2000 une tonne d’adaptations, pas toutes extraordinaires mais souvent rentables, parfois même réussies. Grâce à des budgets pharaonique, des effets spéciaux toujours plus impressionants, Batman, Spiderman et les autres ont franchi la barrière de la crédibilité à l’écran, et sont plus charismatiques que jamais, en tous cas on y croit bien plus que dans les années 60 et 70, à l’époque des collants de catch et des masques à élastique de maintien. Autre époque, autres moeurs, DC et Marvel sont dorénavant lancés dans une « course à l’armement » pour rattraper leur retard cinématographique, comme si l’idée de produire eux-mêmes des blockbusters avait germé trop tard et que la machine à fric n’avait pas encore trouvé son rendement le plus frénétique. Et c’est donc de là, de cette obsession pour le démon argent, caché sous un voile de bonnes intentions et parfois de talent indéniable (heureusement), que va surgir la dérive.

Le site Comics Alliance a eu la merveilleuse idée de compiler les infos sur les futures sorties tirées des Comics dans une infographie extrêmement efficace. En tout, 40 films de super-héros vont voir le jour en 6 ans, soit deux films par trimestre. Mieux encore : si on imagine que 3 blockbusters tous styles confondus sortent chaque semaine (ce qui est déjà énorme), on peut considérer que les 6 prochaines années accoucheront de 156 films à gros budget… et donc les films de super-héros représenteraient environ 25% de cette masse. Alors évidemment il y aura des suites, des prequels, des spin-offs, des crossovers, et peut-être même des reboots, des reloads et d’autres anglicismes super bankables.Pour faire du neuf, il faudra mettre sur grand écran les héros qui n’ont pas encore franchi le cap des salles obscures, et à voir les titres déjà évoqués, on a déjà hâte de savoir qui va incarner Deadpool ou encore Gambit.

Et parce qu’on en a profité cette semaine encore, et qu’on vous y invite vendredi soir pour une soirée Halloween cultissime avec The Rocky Horror Picture Show, on vous informe qu’il existe une solution pour continuer de prendre du plaisir à aller au cinéma quand on est fatigué de voir des mecs en collants qui ont des pouvoirs hallucinants : sachez que tous les lundis, le cinéma le Vox organise un ciné club, tarif 5€, avec des films triés sur le volet, parfois rares ou confidentiels, et choisis parmi les plus beaux de l’année.

infographie super film bah alors

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire