On n’a pas eu besoin de le dire, la phrase est venue à nous avec un naturel déconcertant : « souvent, on offre des cadeaux qui ne servent à rien ». Pas mieux. Alors pour amener un peu de plaisir dans les chaumières, en prônant la modération plus que l’accumulation, il y a Wine Note : une boutique très classe située dans la nouvelle petite zone commerciale de Puget, où l’on vend du vin comme le nom l’indique, mais pas seulement. Bienvenue à la cave avec Karine , qui partage son quotidien sobre entre les alcools doux, les alcools forts, une cage et des denrées gastronomiques de terroir. Une femme heureuse, a priori !


Karine, Wine Note est bien sûr un magasin spécialisé dans le vin, mais pas seulement. Vous pouvez nous en dire un peu plus ?

On y trouve aussi des whiskys, des rhums, des champagnes, de l’épicerie fine, des vins de tous les terroirs de France. On trouve des produits locaux, mais aussi des choses qui viennent de contrées plus lointaines, comme du poivre de Penja. On propose des confections, des vases avec du vin, des coffrets personnalisables, des bières assemblées, plein d’idées pour Noël.

Les Français ont-ils tendance à offrir de l’alcool pour Noël ?

Oui, souvent, parce que pendant longtemps on a beaucoup offert des cadeaux qui ne servaient à rien. Alors aujourd’hui, on se dit « autant offrir des trucs qui vont s’apprécier », donc pourquoi pas une bonne bouteille, de whisky, de vin, un bon foie gras, un joli panier garni, par exemple.

Vos clients, ils viennent avec une idée précise et un palais de connaisseur, ou plutôt à l’aventure ?

On a les deux. La première fois c’est vrai qu’ils sont souvent un peu inquiets et ont tendance à miser sur des valeurs sûres. Après ils apprennent à connaître la boutique et  découvrent plein de choses, qu’il y en a partout, parce que nos terroirs proposent des tonnes de produits fabuleux.

Le côté épicerie fine, on imagine que c’est pour vendre ce qui se mange avec le vin…

On a l’accord mets-vin, bien sûr !  Et puis pour les cuisinières on propose des produits difficiles à trouver en magasin, que nous voulions proposer pour les faire découvrir. Le poivre de penja aux saveurs citronnées, de la fève de Tonka, des produits pour aller avec le chocolat, d’excellents thés, des choses comme ça.

La question qui nous brûle les lèvres : pourquoi y a t’il une cage ?

Parce que les vins qui sont stockés à l’intérieur sont chers (rires) ! On démarre à 30 euros, dans la cage, ça reste raisonnable, mais ça reste un moment privilégié de rentrer dans la cage, pour aller chercher des grands vins, de belles appellations, des grands crus, on a des Cheval Blanc et des Château Margaux.

Si on devait faire un pré-bilan à l’approche des fêtes, c’est quoi le produit phare ? 

Le best-seller, c’est surtout le whisky. On est les représentants locaux de la Maison du Whisky, c’est plus de 1000 références issues du monde entier. On en propose 200, et les autres nous pouvons les commander. On vend aussi pas mal de rhum, et puis bien sûr le vin, avec les caisses en bois, les présentations originales, en panier, etc… On propose des idées, puis les gens choisissent le contenu, le contenant, pour coller aux goûts des personnes qui vont recevoir les cadeaux.

On peut, de surcroît, acheter du whisky en vrac, ici.

Oui, en bouteilles de 70 cl avec des récipients consignés. Ils ont pour vocation de vous faire découvrir des whiskys écossais, tourbés ou non tourbés, qui viennent des Highlands. Vous goûtez, vous choisissez, vous sélectionnez  une bouteille, vous la remplissez à foison et quand vous en avez marre, vous me la rendez ! Mais comme idée cadeau je n’ai pas que ça… J’ai aussi des cartes cadeau, qui servent à utiliser la machine à vin, qui conserve les breuvages sous azote.On la charge, on la met dans la machine, et on choisit une dose de dégustation. Cette carte on peut l’offrir, et la personne viendra dans le coin « bar à vins », boire un coup chez nous. A partir de janvier on reprend la programmation culturelle, avec de la musique live et les plateaux de charcuterie, on vous attend nombreux !

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire