Le chiffre du jour : 9000. Vous avez bien lu : 9000 personnes se sont rassemblées dans les rues de Saint-Raphaël pour marcher. Simplement, sans débordement, sans cris, sans folie, presque même sans signes extérieurs d’émotion. Une marche protestataire contre la folie des extrémistes, une marche solennelle en guise d’hommage aux victimes, une marche fraternelle et républicaine pour dire que ça suffit.

Lorsque nous avons demandé au commissaire Laraich , le représentant des forces de l’ordre placé à la tête de l’encadrement du cortège, le nombre de personnes présentes, il était le premier surpris par l’affluence. Comme un symbole, le public s’est déplacé de la place Coullet jusque sous l’olivier placé devant l’esplanade Kennedy, au bout du vieux port. 9000 marcheurs réunis sous la même bannière, celle de la paix et de la liberté, c’est pas rien. Surtout dans une ville où soit-disant, 34 000 âmes dorment toute l’année en semi-villégiature. Pas en ce dimanche après-midi, vraiment pas.

IMAG0363

Il y avait de tout : des jeunes (énormément, peut-être tous !), des vieux (beaucoup moins, mais quand même), des enfants très étonnés de se retrouver là, des journalistes dans les arbres (véridique), des policiers partout et très calmes. Finalement, ça n’a pas duré très longtemps, une grosse heure et demie. Il n’en fallait pas plus.

Que vous raconter d’autre ? Oui, ils ont chanté la Marseillaise, pas toujours en rythme et pas toujours en même temps. Oui, les passants ont pris des tonnes de photos, et les réseaux sociaux vont être inondés de clichés noirs de monde, et les Raphaëlois vont apporter leur pierre à l’édifice fait des des images immortalisées partout en France. Oui, ils ont levé les bras en étant au téléphone pour dire à leurs amis, leurs parents, «je suis là», et ils ne se sont retrouvés qu’à la fin. Oui, ils avaient beaucoup de pancartes «je suis Charlie» accrochées dans le dos. Oui, c’était exactement comme prévu, à ceci près qu’il y avait un tiers de la population dehors. Et ça, par contre, c’était puissant.

 

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. Will

    Je peux vous dire qu il n y avait pas que des Raphaelois qui défilaient ,pas mal de gens de frejus aussi ont traversés le pedegal car la marche de officielle à frejus était quand même connoté un peu fn !

    Répondre

Laisser un commentaire