La semaine dernière nous étions chez des geeks fantastiques qui se défoulaient à grands coups de Warmachines sur des plateaux géants. Cette semaine, Roquebrune continue dans sa logique d’acorder de la place aux disciplines un peu particulières, avec un grand weekend ouvert aux passionnés de TANI, le tir à l’arc nature instinctif. Le quoi ? Un truc de fous très rigolo, où l’on utilise l’arc qu’on veut (à poulie, avec viseur, de compétition, de chasse ou de type « longbow »… pourvu que ça tire des flèches), et où l’on tire sur des cibles plus vraies que nature en mousse extrudée. Un paon, un ours, une biche, tous égarés et immobiles dans la salle des sports Maurice Calandri, en plein milieu du village de Roquebrune. Et comme c’est carnaval, la plupart des 80 participants sont déguisés, y compris la présidente, Michelle Bonnet.

Michelle, vous pouvez nous expliquer ce qui se passe, en bas, là ?

Nous sommes une autre association de tir à l’arc. C’est instinctif, on ne vise pas, on ne réfléchit pas, on sent ! C’est un peu comme un dérivé de chasse. On ne peut pas faire ça en salle, normalement, donc notre club est en extérieur. Ça existe depuis les années 90. Ce genre de parcours normalement, on les retrouve dans une colline. Des pelotons de quatre se suivent et font des escapades d’environ deux heures. Sauf que là c’est l’hiver, et qu’il y a du vent ! On commençait à être tristes, donc plusieurs académies ont commencé à faire du tir en salles, ce que vous voyez aujourd’hui. Dans la région, on est deux.

Les arcs ne sont pas les mêmes, rien n’est pareil nulle-part !

Oui, les disciplines sont mélangées. Il y a des gens avec des arcs traditionnels de chasse, d’autres habitués aux compétitions en salles, des longbows pour la chasse…

Vous pratiquez, vous ?

Oui, mais il faut bien que certains organisent et surveillent. J’ai commencé quand j’ai rencontré mon mari. On aime bien s’amuser, on a demandé aux gens de venir déguisés, c’est un truc de joyeux drilles. Ces personnes ne se croisent pas en concours, jamais. Je ne sais pas si vous avez déjà vu des concours mais c’est très réglementé, en tenue blanche, avec des chronomètres, personne ne rigole. Ici, on est entre bons vivants, on s’apprécie, ce n’est pas la même pratique. C’est le seul endroit où tous les arcs sont réunis dans la même salle pour ce genre de compétition.

Et certains viennent de loin !

Les Alpes-Maritimes, Carnoux, Aix, Brignoles, Cogolin, Gonfaron, de partout. On a environ 80 participants. C’est un tournoi amical, normalement on récompense toutes les catégories, mais come on a compris que les plus forts étaient toujours les mêmes qui sont devant, on procède par tirage au sort. Trois hommes, trois femmes, et trois jeunes. Nous sommes là depuis hier, pour tout installer, fabriquer les décors de cible, peindre, installer les herbes, etc. On fabrique tout nous-mêmes sauf les cibles, ça prend un temps fou !

Retrouvez toute l’actualité du club de TANI sur :

http://www.tani-roque-arc.com/

Tel : 04.94.73.03.99

Derrière le club de Tir à l’arc des Issambres, dans le col du Bougnon.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire