S’il y a bien un lieu de culture alternatif qui fait parler de lui ces temps-ci dans le coin, c’est bien le Point K, à Saint-Raphaël. Après une première saison culturelle « en extérieur » l’année dernière à Saint-Raphaël, son port d’attache, le gigantesque atelier d’art logé dans un véritable hangar à bateaux, en plein milieu du Cerceron, a cette fois-ci prévu d’élire domicile à Fréjus pour un projet encore plus ambitieux, étalé sur quatre semaines entre le 5 juin et le 5 juillet. Le festival, puisque c’est bien de ça qu’il s’agit, va s’appeler « L’art en liberté », et va réunir un bon paquet d’artistes en tous genres, sélectionnés par les deux maîtres à penser du lieu, le couple infernal, Gilles et Isabelle, artistes de leurs états, et désormais acteurs incontournables de l’art dans notre bassin de vie.

Le Parc Aurélien « attaqué » par une centaine d’artistes

« Un endroit comme celui-là, il faut absolument l’attaquer ». C’est ce que disait le phortographe de rock Pierre Terrasson dans nos pages, à l’intérieur de notre numéro 6, celui de Noël , à propos de l’immense hangar qu’est le .K. Que dire alors du Parc Aurélien ? Gigantesque espace disponible, le « petit Central Park » de Fréjus va cet été être le lieu de la hype pour tous les amateurs d’art. Sculteurs, plasticiens, peintres, designers, plus d’une centaine d’artistes sélectionnés par les occupants du Point K vont se relayer sur 4 weekends thématiques. Mais avant ça, il fallait programmer une soirée de lancement exceptionnelle, et ce sera le cas avec le mardi 2 juin, une exposition complètement dingue du travail de Pierre Terrasson, aux Arènes de Fréjus, rien que ça ! En même temps, c’est le bo endroit pour exposer des photos de Mick Jagger et d’Alain Bashung, non ?

On enchaînera avec les quatre thèmes, un par weekend de trois jours, donc, avec successivement une expo dédiée au Street Art, un weekend consacré aux spectacles de rue, un salon de la scuplture, puis un salon de la peinture pour terminer tout ça en apothéose les 3, 4 et 5 juillet. Entre temps, il y auara également eu une soirée pour remercier les partenaires le 26 juin, avec un concert du groupe Pur Malt au théâtre Romain, histoire d’essayer de n’oublier aucun grand lieu culturel de plein air.

Casting de choix

Pierre Terrasson, photographe de Rock. Michel Mourier, maître de la sculpture Ornemaniste. Deverchère, entre ossature, métal et lumière. Jean-Pierre Rives, puissant ruigbyman reconverti en sculpteur d’acier puissant. Arielle Thomas, reine de la peinture sensible. Il y aura du beau monde, pour habiller les 24 hectares du Parc Aurélien et de la villa nichée au sommet. La journée la plus fun sera sans doute celle du vendredi 12 juin, avec l’invasion de toute la ville par des troupes itinérantes de spectacle de rue. Les Nuits Off, mais qui se déplacent.

Heureusement qu’il reste des fous pour prévoir des choses pareilles dans nos villes. Si vous êtes curieux de savoir à quelle sauce vos cortex cérébraux vont être mangés pendant ces quatre weekends de juin/juillet, allez faire un tour, absolument, au Point K dans la ZAC du Cerceron à Saint-Raphaël. Il y a toujours des gens qui travaillent, et des expos temporaires et permanentes qui valent le détour.Vous comprendrez ce que c’est, un endroit différent !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire