«L’école du Micro d’Argent» fête cette année ses 18 ans. L’album de la maturité pour l’un des plus grands groupes de rap de France vient d’être majeur, et ça c’est un sujet que pas beaucoup de médias ont raté. Comme pour avoir une excuse d’écouter cette excellent album en se remémorant le pourquoi du comment un album de rap français a pu révolutionner autant la culture de notre hexagone. Sans eux, pas de FF, pas de Sexion d’Assaut ou autres daubes du genre. Parce que vous le savez, le rap, chez Bah Alors? c’est pas notre tasse de thé. Mais là on est au-dessus de ça, on est dans la frange aboutie du rap, celle où se cotoient le Wu Tang, the Roots et les d’autres dont les textes sont réfléchis et (malheureusement) toujours d’actu, où les références musicales sont à saluer, où lorsque qu’on s’essaie à l’écriture on n’est pas obligé d’envoyer des insultes à tout va. Kaaris c’est rigolo, «L’école du Micro d’Argent» c’est une oeuvre musicale. Pas un titre raté, pas une mauvaise phrase, pas de redondance, tout est excellent. Alors si vous vouliez vous aussi une excuse pour réécouter cet album, ou encore saouler tout votre entourage parce que 18 ans plus tard vous connaissez encore toutes les paroles, c’est l’occasion.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire