Elle a eu une idée, une bonne idée, en 2011. Elle, c’est Allison Philippe, créatrice de TrocMamans, le site Internet qui a pris au Bon Coin son concept de vente et d’échanges de matériel, mais qui a centralisé tout ça dans un rayon local, qui a mis l’accent sur l’aspect « réseau de confiance », et qui a permis aux mamans d’acquérir/se débarrasser de toutes ces petites choses qui ne servent pas très longtemps lorsque l’on a un bébé. Le concept a bien évolué depuis, et c’est à une entrepreneuse que nous avions affaire en ce samedi après-midi juste avant Pâques.

 

Alisson Philppe, vous gérez le site Internet Trocmamans,com, comment ça marche ?

Et bien c’est un site qui gère les échanges de produits entre mamans, sur Internet. Je suis par contre la présidente de l’association Troc Pass Family, avec une carte qui s’achète sur le site Troc Maman, et avec ça on peut participer aux sorties, aux soirées, pour Halloween, etc..

Comment vous est venue l’idée ?

En ouvrant mes placards ! Ensuite, une fois l’idée lancée, je l’ai développé en écoutant la demande des gens : « mon mari veut vendre ci ou ça », même des voitures, maintenant. On essaie de gérer au mieux. À force d’avoir les mains dedans, on sait ce qu’il faut mettre dedans, organiser tout ça. C’est comme un petit Bon Coin local, qui a l’avantage d’être un réseau de confiance, avec des gens qui se connaisent.

Local, c’est à dire ?

La majorité, de Saint-Raphaël à Brignoles. Ça s’étend aussi au début du 06, et de l’autre côté jusqu’à Toulon.

Tout a commencé sur les réseaux sociaux, c’est bien ça ?

Ça a explosé grâce aux réseaux sociaux, mais je me suis retrouvée confrontée à des personnes qui m’ont dit « je n’ai pas Facebook », par exemple, donc il a fallu que je me débrouille autrement. ‘ai créé un premier site, et puis il me fallait aussi une vitrine professionnelles pour Troc Pass, donc j’ai créé un deuxième site. C’est comme ça que j’ai pu développer la carte.

Il y a donc une partie « échanges », uniquement sur le net, et c’est ensuite que sont arrivées les rencontres comme aujourd’hui. Comment ça a débuté, ça ?

Pour Noël 2011, on était 15 ! J’ai mis en forme l’organisation de l’association, il nous fallait quelques papiers officiels, des assurances parce qu’on pouvait se réunir à plus de 120 personnes,
et quand j’ai lancé mon auto-entreprise, avec la carte, je me suis dit que je pourrais encadrer tout ça plus professionnellement. On est plus de 4000 sur la page, et plus de 2500 inscrits sur le site. On a aussi plus de 250 partenaires, et 260 détenteurs de la carte, à 12 euros par an. Ils peuvent faire jusqu’à 800 euros d’économie chaque année par an ! C’est tout bénef pour tout le monde, les partenaires, les mamans, tout le monde y gagne.

Et aujourd’hui, dans le magasin Cultura, il se passe quoi ?

Et bien ce sont des mamans habiles de leurs mains, qui viennent faire des démonstrations aux curieux pour leur montrer ce qu’on peut faire avec des produits culturels, des loisirs créatifs. Cultura fournit le matériel, ça leur fait une animation dans le magasin, les filles prévoient à l’avance ce qu’elles veulent faire, aujourd’hui c’est sur Pâques. Pour nous, c’est une belle visibilité, les filles peuvent montrer leurs talents, moi je peux vendre des cartes.

Prochain événement ?

Une soirée « Nanas » en avril, le 18, aux Arcs, avec des choses typiques pour les filles, des soins, du maquillage, puis un repas, on prévoit des animations. On vient pas en pyjama mais presque !
Le site Internet -www.trocmamans.com

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire