Plus d’une cinquantaine de villes mobilisées, des dizaines de restaurants franchisés qui répondent à l’appel, des associations sportives qui jouent le jeu et des centaines d’enfants qui s’éclatent à chaque fois avec les animateurs, c’est ça, le McDo Kids Sport ! Une grande opération promotionnelle en faveur de la pratique sportive chez les jeunes, et indirectement un grand coup marketing pour la plus grande chaîne de fast-food du monde. Il convient toutefois de noter, voire même de souligner le côté vertueux de l’opération, puisque si McDo vient avec pas mal d’objets promotionnels, la chaîne ne propose rien à acheter sur place, ni même rien à manger, si ce n’est un petit goûter plutôt sain en milieu d’après-midi ! Alors on range le cynisme dans un tiroir, et on jette un œil à un événement super bien rôdé, qui plaît beaucoup à la jeunesse locale, si on en croit les 800 petits participants massés à la Base Nature dès 11h du matin (heure de notre visite sur place)

Des plateaux de sport, une choré et des cheveux bizarres

La logistique est assez impressionnante. À l’américaine, presque. McDo déboule avec une nombre impressionnant d’installations en tous genres, drapeaux, oriflammes, structures gonflables, et transforme littéralement la Base Nature en gigantesque terrain de jeu pour enfants. Sur les plateaux de sport (tennis, basket, athlétisme, et surtout handball avec la participation de toute l’équipe du SRVHB), des sportifs et des animateurs prennent en charge tout ce petit monde pour leur mettre le pied à l’étrier. Les gamins découvrent plein de sports en une journée, notamment grâce à l’AMSLF qui a répondu à l’appel du directeur franchisé Emmanuel Murzereau, qui prend très à cœur, chaque année, cette opération de grande ampleur.

Le moment fort de la journée, c’est l’apprentissage de la chorégraphie, moment rythmé par une horde d’animateurs très en forme et par un fou furieux très pourvu en cheveux. Les parents présents sur le bord sont complètement hallucinés, dépassés par les événements, pendant que leurs enfants, même les plus introvertis, sont portés par la puissance du nombre et jouent le jeu à fond. Bluffant, on dirait le Club Med des années 80, puissance dix.

En marge de l’événement, à l’abri des cris stridents (légitimes) et d’une prestation survitaminée du clown Ronald (idole des enfants, ça par contre c’est un peu curieux pour ne pas dire inquiétant), le franchisé Emmanuel Murzereau a répondu à quelques questions, en soulignant la principale vertu de cette journée : elle est certes promotionnelle, mais elle ne rapporte pas d’argent, parce qu’il n’y a rien à vendre.

Emmanuel, pourquoi le site s’est-il déplacé de quelques dizaines de mètres ?

On a un terrain plus adapté ici, avec le plateau de sport. Ça nous permet de nous agrandir parce que chaque année on rajoute quelques disciplines supplémentaires.

Qui est-ce qui s’occupe de l’organisation de tout ça ?

C’est organisé par MacDo France au niveau national, c’est géré par une société qui s’occupe d’organiser de gros événements sportifs, et le package nous est proposé à nous, franchisés, sur le niveau local. J’ai signé un partenariat avec l’AMSLF pour rajouter des sports supplémentaires, pour doner la possibilité à un plus grand nombre d’enfants de découvrir encore plus de choses.

C’est beaucoup de logistique, c’est très grand !

4000 m² à peu près, c’est pour ça que c’est encadré par une grande structure qui a l’habitude de ce genre d’événements, qui nous garantit une parfaite sécurité.

À quoi ça sert ?

Le seul objectif, c’est la promotion de la pratique du sport auprès des jeunes.

Et c’est pas un peu de l’hypocrisie, que ce soit MacDo qui s’occupe de ça ?

MacDo ne fait pas grossir ! On a toujours dit que ce qu’il fallait faire, c’est manger équilibré. Des Big Macs des frites et du Coca certes, mais aussi manger autre chose et c’est ce qu’on fait. Ça passe aussi par du sport, tous les sports, une vie équilibrée. On ne peut aps en vouloir à MacDo d’organiserce genre de choses, au contraire. Il n’y a pas de démarche commerciale aujourd’hui puisqu’on ne vend rien, on n’essaye même pas d’attirer les gens dans nos restaurants avec des coupons ou quoi que ce soit. C’est ouvert à tout le monde, c’est gratuit, il y a sûrement des gens qui ne sont pas nos clients mais peu importe, ce n’est pas l’objet du jour !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire