La rue de la République est décidément la plus chouette de Saint-Raphaël. C’est le centre historique de la ville, la rue est très bien entretenue, il y a régulièrement de l’animation avec les artistes de la rue Safranié ou encore les musiciens de la Vallée des Artistes, il y a le splendide marché couvert aussi… Toutes ces raisons font de la rue de la République une rue avec du passage. Est-ce que j’ai cité toutes les raisons ? Non, vous pensez bien. Un des atouts majeus de cette rue c’est évidemment ses commerçants. Entre le café de Arts, le Syrah’rissime, le duplex, le Veg’, la pizzeria Don Camillo, des entrepreneurs accueillants, ouverts, et des commerces variés il y en a. Toute l’équipe de la rédaction salue d’ailleurs tous ces établissements qui se donnent beaucoup de mal pour nous faire plaisir! Et dans cette rue, on retrouve notre entrepreneur de la semaine.

Un petit tour de deux ans.

Franck Birre et sa femme Sandrine ont ouvert le Globe Trotter’s café en lieu et place du restaurant les Templiers. Le couple tenait avant « Le coin de paradis » au port Santa Lucia. Pour ceux qui ne connaissaient pas, c’était un super restaurant où l’on pouvait manger des assiettes escales : d’énormes plats composés de diverses variétés de mets d’un pays ou d’une région. Une assiette quasiment impossible à finir mais tellement bonne! En 2012, Les Birre ont décidé de faire un petit break. Histoire de respirer un peu, de se retrouver en famille et de se créer de nouveaux souvenir, les amoureux de la planète ont décidé de faire le tour du monde avec leur fils. Vous pouvez trouver leurs aventures compilées sur le site http://escalesautourdumonde.blogspot.fr/ où nos globe-trotters se racontent et partagent leurs photos. Retour en France en 2014, et retour à leur premier amour : la cuisine. Parce que le tour du monde est formateur, en rouvrant un établissement Franck et Sandrine ont décidé de partager aussi leurs expériences culinaires avec nous.

Une chaîne et des escales

Le Globe Trotter’s café c’est quoi? Un restaurant, brasserie où on peut autant manger que boire un verre en terrasse. Un restaurant coloré et qui semble venir d’ailleurs. En entrant, entre le logo et le mobilier, on a presque le sentiment d’être dans une chaîne de restaurant. Mais Franck nous explique « Nous ne voulons pas créer une chaîne, on est trop attaché à ce projet. Par contre, si on se lance dans l’ouverture d’un autre établissement, on essaiera de garder la main dessus et de lui donner plus ou moins la même identité ». Tout est propre, tout est neuf. Fini les Templiers qui prenait la poussière, place à la nouveauté. D’ailleurs en parlant de nouveauté, la cuisine est du genre high-tech.  On peut voir près du passe, une espèce d’écran tactile qui répertorie toutes les tâches à effectuer pour être aux normes d’hygiène et de sécurité. « Quand on a repris l’affaire, on a eu la chance de pouvoir tout démolir et refaire comme on voulait. Du coup pour être prêt à l’avenir, on a mis en place cet appareillage pour être aux normes, voire même un peu plus ». Et effectivement, on se sent plutôt à l’aise avec cette cuisine vitrée.

Et les habitués du « Coin du Paradis » version Birre ne sont pas perdus. En effet, lorsque l’on demande à Franck ce qu’il faut choisir pour se faire plaisir dans son restaurant, il nous répond tout de suite les assiettes « escales ». Victoire! Elles sont de retour! Mais avec un petit plus. « Après deux ans de tour du monde, on a découvert de nouvelles saveurs, une nouvelle façon de faire, et avec notre nouvelle cuisine, on peut désormais faire les escales en y rajoutant un peu de notre nouvelle expérience ». Evidemment, tout est fait maison, vous savez, Bah Alors ? aime la bouffe artisanale. Alors il ne reste plus qu’une chose à faire : aller rue de la République, et profiter!

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire