Fierté culturelle oblige, le marché du centre ville de Fréjus fait peau neuve cet été. Les produits locaux et artisanaux sont mis en avant au détriment des ceintures, sacs, lunettes de soleil, robes et autres panta-courts. Bref, la marchandise habituelle des marchés. On ne va pas se mentir, il ressemble à tous les autres marchés provençaux de la région. Mais lui est plutôt bien disposé et pourrait sortir du lot notamment grâce à son cadre historique et culturel. Pas mis de côté mais presque, les marchands qui se sont fait déplacer pour mettre en lumière la vente de produits du terroir restent beaux joueurs. Maintenant, les vendeurs de produits importés installent leur marchandise le long de la rue Jean Jaurès, devenue piétonne pour l’occasion. « On est sur l’allée centrale, donc l’emplacement est même mieux que celui qu’on avait avant », avoue Pierre, debout derrière son étalage de marinières. 10 heures, les quelques rues réservées à l’artisanat sentent bon la Provence. Savon, linge de maison, maraîchers, miel, épices, tomates séchées et bijoux artisanaux sont fièrement exposés mais n’attirent pas les foules. La volonté de re-dynamiser le commerce est clairement affichée mais loin d’être gagnée. Emmanuel place ses savons sur son présentoir et attend les clients.
Plutôt positif

« On attend de voir. Les expériences de ce genre de marché ont été positives. C’est tout récent donc il faut voir avec le temps, mais on est plutôt optimiste », explique-t-il. « L’espoir fait vivre, mais comme sur une corde raide » disait Paul Valéry… Léger rappel, l’objectif est de « permettre aux Fréjusiens, aux habitants de l’Est-Var et aux touristes de profiter d’un marché typique valorisant les racines provençales de la commune. » Bien vu le piège à touristes, qui ne repartent jamais d’ici sans un savon coloré ou une cigale qui chante pour leur rappeler la chaleur du Sud-Est. Par contre, à part pour prendre le soleil, acheter quelques olives et des fruits et légumes frais, les Fréjusiens ont vite fait le tour. Cela dit, les gérants des bars qui ont pignon sur rue place Formigé sont ravis, comme Cédric du Mahé Café : « garder les terrasses en place sur la place Formigé c’est super. Celui-ci attire surtout les touristes, ils sont heureux de trouver des endroits sympas pour boire un coup, pour nous c’est très bien. La première semaine a été vraiment très positive. » Et puis ça sent bon l’été, c’est bon pour le moral.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire