Ce n’est plus la Grande Roue qui attire l’attention sur l’Esplanade Delayen mais bien plusieurs dizaines de Fiat 500 old-school. Exposées les unes à côté des autres et classées par modèle, ces voitures de collections forment une belle brochette de couleurs qui attise la curiosité des passants et ravit les passionnés. Marco Palermo, délégué Côte d’Azur du Fiat 500 Club Italia et organisateur de l’exposition explique pourquoi ces modèles plaisent autant. « C’est un véhicule qui représente la Dolce Vita italienne. Et comme les Italiens, les Français apprécient énormément ces voitures. Elles représentent l’Italie d’après-guerre, c’est un peu la 2 CV pour les Français. Ce genre de meeting de Fiat 500 est très répandu en Italie, mais en France il n’y en a pas beaucoup. »

L’objectif est donc clair, il veut « réunir les passionnés à Saint-Raphaël et faire grandir ce meeting. » Une mission quasi accomplie puisque la première édition comptait seulement 32 inscrits alors que la suivante réunissait 61 voitures. Et pour cette édition 2015, 55 personnes étaient déjà inscrites lors du premier jour de l’événement. L’une d’entre elles, Maria Grazia est venue spécialement de Gênes pour y participer mais n’est pas la seule à avoir fait le déplacement d’Italie. « J’entends beaucoup parler italien, j’ai l’impression d’être chez moi », plaisante-t-elle entre deux coups de chiffon sur la carrosserie de sa Fiat 500 L bleue. Dans un français approximatif, elle continue : « Ce festival est connu là-bas parce que les responsables sont italiens et ont fait beaucoup de promotion. Moi c’est la deuxième fois que je viens. »

Entre ceux qui viennent remplir la mémoire de leur appareil photo, ceux qui veulent satisfaire leur curiosité et ceux qui ont fait quelques kilomètres pour y assister, l’événement attire du monde. Un endroit où toutes les générations se rencontrent : des parents ou grands-parents venus se rappeler de leur première voiture aux plus jeunes venus prendre quelques selfies.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire