Enfin, l’été a pointé le bout de son nez ! Et qui dit été dit plage, détente, barbecue et petits verres de rosé entre amis… Mais attendez, et les enfants dans tout ça? Et oui, eux aussi sont en vacance. Si vous ne voulez pas passer deux mois d’horreur absolue il va bien falloir leur trouver des occupations diverses et variées pour ne pas qu’ils/vous (s’)ennuient. Si les cahiers de vacances et autre châteaux de sable font souvent l’affaire, la lecture est un excellent moyen d’être tranquille pendant un long moment. Parmi les centaines de bouquins disponibles sur le marché, ce n’est pas toujours simple de trouver celui qui fera plaisir à vos tendres chérubins. Aujourd’hui, deux d’entre eux, de l’école des loisirs, sont passés au crible afin de déterminer si ils leur plairont.

Sombres citrouilles de Malika Ferdjouk

La première fois que nous lisons un livre destiné à un public de préadolescents, nous avons généralement des a priori du genre ; « je vais m’ennuyer, il va parler d’oiseaux ou de licornes etc » Ce serait mentir que de dire que ça n’a pas été mon cas. Quand j’ai eu ce roman entre les mains, je me suis dit que j’allais passer un mauvais quart d’heure et je peux maintenant vous dire que j’ai eu tort. « Sombres citrouilles », c’est l’histoire d’une famille tout sauf ordinaire. Le 31 octobre, trois générations de Coudrier se réunissent à la Collinière, près de Nantes, afin de fêter l’anniversaire de Papigrand, le patriarche de la famille. Mais tout ne va pas se dérouler comme Mamigrand l’avait prévue. Cinq cousins, de quatre à quatorze ans sont envoyés chercher une citrouille au fond du jardin pour l’offrir à la voisine américaine. Mais ce qu’il vont y découvrir ne ressemble en rien à un cucurbitacée puisqu’il s’agit d’un cadavre. Après l’effroi qu’a suscité cette découverte, les enfants vont prendre une décision inattendue et vont tenter de découvrir le coupable de ce qui ressemble à un assassinat. Bien sûr, tous les membres de cette famille presque parfaite vont être soupçonnés du meurtre de l’homme à la « veste cookie. » Au fur et à mesure de l’histoire, de lourds secrets vont être révélés et des personnalités mieux définies. On est séduit avant toute chose par le déroulement des chapitres. Appréciable aussi, le fait que tous les points de vus des cousins sont pris en compte, même ceux des deux petites filles. On peux passer ainsi d’un point de vue externe à interne en fonction des personnages sans perdre le fil de l’histoire. L’intrigue, quoiqu’un peu longue à démarrer, est bien menée et cohérente. Le style de l’écriture est simple sans entrer dans la niaiserie et enfin, la chute a le mérite d’être surprenante. Bref, « Sombres citrouilles » rassemble tous les ingrédients nécessaire au roman à suspens.

 « Journal d’un chat assassin » de Anne Fine

Quoi de mieux qu’une histoire de chat fou pour amuser vos enfants? Ce premier opus d’Anne Fine raconte l’histoire de Tuffy, un chat qui fait vivre un véritable enfer à ses maîtres en ramenant des animaux morts chez eux. Durant une semaine, Tuffy nous raconte donc ses mésaventures du quotidien. Ce chat ne peux s’empêcher de faire des bêtises et se fait systématiquement réprimander. Cette petite histoire semble parfaite, entre deux activités ou avant la sieste, pour divertir les plus petits. Les illustrations, réalisées par Véronique Deiss, sont amusantes et originales. Idéal pour les enfants qui apprennent à lire.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire