C’est vrai qu’on nous bassine tous avec le bio, et vu que Bah Alors ? est un journal de sadique, on va vous en rajouter une couche… à notre façon.

Manger bio c’était tendance il y a quelques années. Mais aujourd’hui, il s’est imposé, s’est développé pour au final, faire totalement partie de nos mœurs. Très fort celui qui s’y attendait… En 2008, le fondateur de la société Marcel & fils a eu du pif. Plus fort encore, elle a réussi à s’imposer comme un des leaders du marché bio de la région PACA en seulement sept ans. Pascal, un des responsables du magasin de Fréjus revient sans détour sur ce phénomène qui touche de plus en plus de Français.

Des gâteaux apéritifs bio, des boissons bio, des croquettes pour chien bio ou encore des produits de beauté bio. Chez Marcel & fils, tout y est. Vous pouvez faire vos courses de A à Z, manger uniquement bio et limiter les risques. « L’alimentation bio reste de l’alimentation classique que l’on retrouve partout, dans n’importe quel supermarché, sauf que c’est bio. C’est à dire sans pesticides, sans produits chimiques etc. Je mange bio depuis des années et je me porte plutôt bien (rires). » C’est vrai qu’il à l’air en forme.

Bon pour votre santé, moins pour votre palais

Mais qui dit bio, dit produits bizarres au goût tout aussi bizarre non ? « Effectivement oui parce qu’il y a tous les produits à base de tofu par exemple. Il y a des saveurs un peu différentes mais pas inintéressantes », avoue Pascal avant de citer les plus originaux. « Par exemple on a du salami végétarien. Bon… On s’attend à manger du salami mais en fait… Ca y ressemble mais ça n’a pas le même goût. Il y a aussi des saucisses qui ressemblent aux fameuses saucisses knackis mais c’est végétarien donc… » Il a raison, c’est pas inintéressant. C’est juste différent.

Les bienfaits du bio, le bio est-il meilleur pour la santé ? Manger bio, quels bénéfices ? La toile regorge de sites qui tentent de vous expliquer par a + b que le bio vous veut du bien. L’inconvénient quand il y en a trop, c’est qu’on s’y perd. Pour Pascal, les avantages d’une alimentation bio sont simples. En gros, les gens mangent bien ou mieux et ne retrouvent pas de pesticides dans leur assiette. C’est déjà pas mal quand on sait que ces substances chimiques peuvent vous faire développer des cancers… Les différents scandales alimentaires ont d’ailleurs permis l’accélération du marché bio. « Vous pouvez voir qu’il y a de nouveaux magasins bio qui s’implantent un peu partout, les franchises bio s’agrandissent. Et même dans les grandes surfaces classiques, les rayons bio sont agrandis parce qu’aujourd’hui, c’est une des seules sources de progression. Les gens sont de plus en plus informés et les récents scandales alimentaires font qu’ils regardent et s’intéressent un peu plus à ce qu’il y a dans leur assiette », explique notre responsable.

Mais le bio, c’est avant tout un choix, un mode de vie que tout le monde ne peut pas adopter. Son coût relativement cher peut constituer un frein à son développement (il est 57% plus cher que des produits traditionnels). Tout le monde n’a pas les moyens de mettre 15 euros pour un shampoing (surtout quand on est étudiant).

Mais pour Pascal, on dépense plus pour manger mieux. « Bien-sûr qu’il y a des produits plus chers mais il est mieux de dépenser plus pour des produits de meilleure qualité et faire la cuisine soit même plutôt que d’acheter du tout fait. »

Pascal ne nie pas, au contraire. Il sait que c’est un des gros problèmes du bio et tente d’y apporter quelques solutions. « Au départ, il faudrait peut-être cibler les produits de consommation courants ». Le responsable fait également du mieux qu’il peut pour obtenir quelques réductions auprès de ses producteurs afin d’en faire profiter ses clients. « On essaie auprès de nos producteurs d’avoir des prix intéressants, on créé des têtes de gondoles. Vu qu’on a une dizaine de magasins, on peut se permettre d’acheter beaucoup pour que notre fournisseur nous fasse un prix. Puis on tente en fonction des moments, d’avoir des prix intéressants sur certains produits. Par exemple en ce moment c’est l’été, le vin rosé marche bien donc on va faire des promos sur le rosé. »

Bon sinon, on peut toujours mélanger les deux, le bio et les produits classiques. « Si vous achetez des tomates bio chez nous et vous les accompagnez avec une salade qui n’est pas bio, ce sera toujours mieux que d’avoir acheter tout non bio », conclue-t-il.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire