Les deux plus vieilles sommités du hard-rock anglais se donnent rendez-vous en septembre pour la sortie respective de leurs derniers albums, «The Book of souls»pour la vierge de fer, et «Bad Magic» pour la bande à Lemmy Kilmister. L’occasion pour nous de souligner l’affection toute particulière que nous avons pour le leader de Motörhead, un monsieur de 70 ans bientôt (le soir de Noël), qui affichait au Hellfest au mois de juin une volonté de fer malgré une santé qui commence à sérieusement lui faire défaut. Gageons que cet album de Motörhead sera un bon disque, puisque Lemmy et les autres ne laisseront jamais sortir d’un studio un disque qui ne leur ressemble pas. Un mec qui a vendu des milions d’album sans jamais se décider à acheter son appartement de Los Angeles ne peut pas avoir un mauvais fond, il a juste un mauvais banquier ! Si vous avez envie de délirer pour de bon, nous ne pouvons que vous recommander de lire son autobiographie fabuleuse, parue aux éditions Camion Blanc, «La fièvre de la ligne blanche», où vous découvrirez la passion toute particulière du bonhomme pour le groupe Girlschool.

En ce qui concerne Iron Maiden, c’est un peu la même chose puisque après quelques fortes inquiétudes, Bruce Dickinson est remis sur pieds. Comme Brian May. Ça devient tendu pour les vieilles gloires du rock, mais apparemment, les guitares saturées, ça conserve. Ça veut dire que notre comité de rédaction a de longues années devant lui !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire