Samedi 8 août de 10h jusqu’à la fermeture du magasin, Cultura vous invite à la rencontre de dessinateurs de bandes dessinés pour un petit festival qui a l’air plus que bien. Chez Bah Alors ? la bande dessinée c’est un peu notre came. Alors en attendant le Mangame Show à l’espace Caquot, vous pourrez rencontrer 5 dessinateurs issus de différents styles allant du comics, au SF en passant par l’heroic fantasy ou encore au manga. Goux, Heran, Vanrah, De Caneva et Martino seront présents. C’est pas rien. C’est tellement pas rien, qu’on a pris tous les derniers opus de chacun des dessinateurs pour vous les faire découvrir.

On commence par Metropolis
C’est bizarre. Ca ressemble à un comics européen. C’est bien dessiné et surtout ça tient en haleine. Metropolis, pas le film de Fritz Lang mais le premier tome d’une série qui se veut digne de porter ce titre. Serge Lehman (F.A.U.S.T, Masqué…) s’est alloué les services de Stéphane de Caneva (Hellywood, Sept clones…) pour conter une uchronie assez perturbante. Au Printemps 1935, le monde est en paix. Pas de seconde guerre mondiale, même pas de première. Depuis 75 ans l’Europe n’a pas connu de conflit. Mieux, un nouveau pays symbolisant l’union entre la France et l’Allemagne voit le jour : l’Interland. Mais sa capitale Metropolis est pleine d’étrangeté.

Des souvenirs et de la psychologie

Gabriel Faune, le citoyen numéro un – comprenait un orphelin trouvait à l’âge de 10 jours dans les rues de Metropolis le jour de l’inauguration du pays – travaille au contrôle de l’Interland. Depuis quelques temps, il lui semble que des bâtiments changent, que des bureaux se transforment en petite maison du début du siècle… Alors son psy et ami le docteur F lui propose de tenir un journal, histoire de pas débloquer. Et nous voilà transportés quelques jours plus tôt, un jour sombre, où une bombe et un tueur fou font plusieurs victimes sur la place de la Réconciliation, un jour où on découvre sous des décombres le corps de femmes mutilés depuis des années.

De magnifiques dessins pour un début de série prometteur

Stéphane de Caneva nous met dans l’ambiance : on y retrouve l’ambiance d’un bon épisode de Mad Men avec une pincée de «L.A Confidential» et des personnages sortis du «Dalhia Noir». L’uchronie donne naissance à des détails plus qu’étranges : Churchill discutant d’histoire parallèle avec Freud, ou encore Albert Einstein dirigeant une équipe de scientifiques qui a pour objectif la conquête de l’espace. Les personnages sont sombres à souhait, et l’emprise des forces de l’ordre sur le pays semble pesante. Un bon début encore une fois, car lorsque le tome se termine, on reste sur sa faim. Beaucoup de points d’interrogation. C’est bon, très bon, et on n’a qu’une envie, foncer à Cultura le samedi 8 août rencontrer Stéphane de Caneva et lui poser tout un tas de question.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire