C’est l’été, il fait chaud et on a qu’une seule envie : se refroidir. Pour cela, on peut aller se baigner à la plage ou encore pratiquer des activités nautiques. Pour ces dernières, rien de plus simple : des clubs nautiques proposent toutes sortes de sports aquatiques sur la ville de Saint-Raphaël. Situé à Santa-Lucia, le club nautique municipal propose de nombreux stages accessibles à tous durant la période estivale. « On est les seuls dans le coin à proposer des stages à partir de l’âge de 6 ans » explique Bruno Cohen, responsable du club. En effet, pour les 6-7 ans, la formule Moussaillons existe : « c’est la découverte du milieu marin avec de la multi-activité optimist, bateau collectif à voile, mini ski nautique et mini kayak » explique-t-il. Pour les 8-10 ans des stages d’optmist d’une durée de trois heures sont également mis en place. L’optimist est « le bateau école par excellence pour apprendre à naviguer ». Pour les plus de 10 ans, il est possible de s’exprimer sur tous les supports : catamarans, dériveurs, planches à voile, et de louer des kayaks. Pour les stagiaires, il est également possible de tester la navigation libre mais surveillée. Le samedi, il est possible de procéder à une sortie à cinq maximum, sur un bateau collectif avec un moniteur. L’été, ils sont 15 moniteurs dont huit saisonniers qui ont été formés dans ce centre nautique. Au niveau du matériel, le club municipal possède 36 optimists, 30 planches à voile, 6 catamarans 16 pieds, 8 catamarans plus petits, 4 bateaux collectifs, 9 dériveurs, 14 bateaux de sécurité, 12 kayaks pour les moussaillons et 15 pour les grands.

Deux clubs côte à côte

A deux pas de ce centre nautique, se trouve le club nautique de Saint-Raphaël. La principale
différence est que ce dernier est privé, c’est une association avec des bénévoles dans des bâtiments municipaux. « On est plus autonomes, nous ne sommes pas employés par la mairie »
explique Pierre Musiak, chef de base du club nautique. Là aussi, il est possible d’effectuer des stages pendant la saison estivale ; d’optimist, catamaran et planche à voile. « Nous sommes complémentaires avec le centre nautique, car pour l’optimist nous accueillons des enfants plus âgés ». Il est, en effet, possible d’y aller jusqu’à douze ans. Autre complémentarité au sujet de la location, il est possible de louer des paddles ainsi que des fun-boards, mais pas de kayak, ce que fait le centre municipal. Une balade de trois heures sur un grand voilier de 9m50 « Echo 90 » est proposée : « il s’agit de partir avec un groupe de six à 9 personnes avec un skipper. Le but est de faire participer le groupe à la marche du voilier en les faisant barrer, mais contient aussi un aspect pédagogique ». Ce voilier est tous publics, il peut accueillir « des groupes, des colos et un public handicapé, on travaille avec la Croix-Rouge Française, une rampe d’accès pour les fauteuils a été installée sur le bateau ». Les deux clubs accueillent plus de 100 personnes par jour.

Du travail même l’hiver

Mais en dehors de l’été les clubs nautiques continuent de travailler. « On reçoit les scolaires
raphaëlois qui sont en CM2 pour des cycles d’optimist ainsi que des collèges pour du catamaran et du dériveur » explique Bruno Cohen. Le mercredi après-midi, il est possible de faire de la voile pour les volontaires sur deux cycles « de septembre à fin novembre et de début mars à fin juin ».

Ce centre à plus une vocation d’initiation au sport nautique tandis qu’à côté, il y a une vocation sportive. « L’hiver, on reçoit des élevés extérieurs à Saint-Raphaël, mais on propose aussi à nos licenciés des entraînements pour la compétition » raconte Pierre Musiak. Son club organise tout au long de l’année des régates accessibles à tous.

Alexandre Demesy

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire