Ou quand le plus grand pianiste actuel rend hommage aux deux plus grands pianistes disparus. Lang Lang, le prodige chinois, nous fait profiter sur deux albums de sa connaissance surhumaine de l’instrument en jouant les plus grandes pièces des deux compositeurs. Le Hongrois est sans aucun doute son préféré puisque c’est avec sa fameuse Rhapsodie #2 qu’il a fait le tour du monde et que la France l’a découvert en 2009, aux victoires de la musique classique. Mais l’hommage à Chopin vaut aussi son pesant d’or, avec pas moins de 19 morceaux de bravoure empruntés au plus français des Polonais. « Liszt – My piano hero » et « The Chopin album », deux pierres angulaires du piano moderne qui prouvent que les grands auteurs sont indestructibles, même par le temps, et que Lang Lang est bien le génie que la Chine nous promettait. Deux disques qui sentent très fort le talent, voire même le génie.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire