Par Coule Chaîne

Des boîtes de nuit partout, avec du champagne à 25 000 billets le litre, des footballeurs avec des coupes de merde et des gonzesses au crâne qui résonne pour leur taper sur les fesses. Voilà ce que je vois quand je bois trop de whisky japonais le vendredi soir et que je me couche sur la balancelle du jardin en plein hiver. Je me réveille en sursaut et j’ai envie de buter tout le monde. Tu vois mon pote, moi du pognon j’en ai, mais je sais comment je l’ai eu, même si j’ai eu du mal à comprendre pourquoi y en a eu autant. Honnêtement, j’ai jamais su trop quoi en faire, jusqu’au moment où je me suis vu dépenser tout n’importe comment, alors je me suis fait conseiller par des mecs qui n’étaient pas des baltringes. Et heureusement. Sinon tu m’aurais peut-être vu, moi aussi, sniffer des rails de MD sur des croupes de jouvencelles en chaleur dès qu’un billet mauve dépasse de la poche d’un jean Diesel.

Seulement voilà : j’ai toujours été trop vieux pour ces conneries, même quand j’avais 20 berges. Il n’est jamais trop tard pour arrêter d’être un débile mental qui n’a que deux buts dans la vie : gagner plein de blé, et hurler à la terre entière qu’il a gagné plein de blé. C’est marrant, mais si j’essaye de m’imaginer une soirée bien pourrie, comme celle de mes pires cauchemars liquoreux, j’arrive pas à envisager une meuf pleine aux as qui commande 150 magnums de Crystal pour arroser les seins de ses copines. Trop vulgaire pour une femme. Trop vulgaire, même pour un clébard. On est la seule espèce animale qui en fout à côté pour le plaisir. Un chien finit toujours par lécher ce qu’il a mis parterre. Nous, on applaudit les blaireaux qui méprisent les gens qui crèvent la dalle sans même savoir placer sur une carte le pays d’où la misère contemple leur ignominie. Je vais me coucher sobre, je commence à utiliser des mots compliqués, ça fait tourner mon cerveau plus vite. Et j’ai pas envie de me réveiller après un voyage chimérique en cabriolet sur la Croisette avec une bouteille dans le fondement.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire