Des J.O, un euro, des compétitions séculaires qui vont exciter la même ferveur que tous les ans, ça, d’accord. Mais est-ce que nous, on va vraiment vibrer ? Est-ce qu’il va se passer un truc de fou ? Un vrai ? C’est pas sûr, mais on va quand même essayer d’en trouver quelques-uns, parce qu’à la lecture des derniers palmarès en date, avouez qu’on s’ennuie. Parce que si, mesdames et messieurs, il y a beaucoup de sports où c’est toujours les mêmes qui gagnent.

Football

Cet été, c’est l’Euro, et ce sera en France. Et qui c’est qui va gagner ? Pas nous, non. En tous cas, on n’est vraiment partis pour. Avec un faux groupe de qualification «pour faire comme si», les joueurs de La Dèche jouent sans pression depuis plus d’un an, en affrontant des équipes qui font des demi-matchs pour préparer la vraie rencontre qui compte quatre ou cinq jours plus tard. Avec ce prisme pour lire les performances des bleus, on est un peu livrés à nos appréciations personnelles. Dans le giron des beaux espoirs de réussite, on a Anthony Martial, trop cher mais pas mal du tout, Paul Pogba, qui doit confirmer parce que c’est le moment, et allez…Lacazette, qui jouera mieux quand Fekir sera sur pieds, et ce sera le cas cet été. Mais c’est quand même l’Allemagne qui va gagner, si l’Espagne ne s’est pas ressaisie, et si la victoire de raccroc à l’Italienne n’est pas revenue à la mode. Sinon, le Barça va écraser la ligue des champions, Neymar va filer au PSG après un autre titre de champion de France, et Chypre aura toujours deux championnats domestiques (et ouais, vous saviez ça, vous ?)

Tennis

Djoko finira l’année numéro un mondial, mais alors, sans conteste et sans aucun problème. Le joker éclate tout le monde depuis des années maintenant, il a suffi d’attendre que la machine Nadal se casse, que le rêve de Federer s’effondre petit à petit avec le poids des ans, et que les confirmations Wawrinka et Murray ne soient en fait que des monstres imparfaits. Novak va toutefois galérer s’il veut remporter Roland, parce qu’il trouvera toujours en face de lui une cohorte d’Espagnols prêts à tout pour triompher dans le seul tournoi qui leur importe. Et Rafa n’a jamais dit son dernier mot. Sinon, Roger peut le violer à Wimbledon, et on va miser sur l’éclosion d’un jeune inattendu pour créer quelques surprises dans des Masters 1000. Parce que la sainte Trinité du Tennis Djokocic – Federer -Nadal, ça commence à être fatigant. Et non, on ne parlera pas de Tsonga, Gasquet ou Simon, parce qu’ils sont définitivement tombés sur une génération beaucoup trop forte pour eux.

Basket

Et si Tony Parker redevenait champion NBA ? En recrutant Lamarcus Aldridge cet été, les Spurs de San Antonio ont embauché l’un des plus fantastiques attaquants de la ligue. En plus, il est de plus en plus à l’image du jeu des Spurs : lent, à l’ancienne, un peu vieillot, mais terriblement efficace. Encore faudra-t-il que les Warriors, qui ont explosé le record de victoires d’affilée en début de saison (16 à l’heure de l’impression de ce journal, mais peut-être plus !) s’écroulent en route, et il faudra de toute façon passer sur le corps de Lebron James et de ses Cavs en finale, puisque de leur côté, les joueurs de l’Ohio vont passer la conférence Est à la moulinette, méthode industrielle. Même les Bulls de Gasol-Rose-Butler n’y pourront rien.

Foot US

Il va tous les bouffer, c’est garanti sur facture. Adrian Peterson est revenu dans les rangs des Vikings du Minnesota, après une année de galère passée à gérer des affaires judiciaires particulièrement glauques. Le problème pour les Vikings, c’est que les New England Patriots mettent des valises à toute la NFL depuis le début de la saison, et que si ça continue, ils vont exploser toutes les escouades de la ligue jusqu’au Superbowl, qui se tiendra le 7 février à Santa Clara en Californie. Et ce sera le 50e, donc ça va être complètement dingue. D’ailleurs on spécule déjà sur l’identité des gens qui seront sur scène à la mi-temps, et c’est pas compliqué : tout ce qu’il y a de vivant et d’hors de prix est dans la liste, de Rihanna à Jay Z en passant par Britney Spears et Justin Bieber. Bref, pourvu qu’il y ait un beau match, on ira aux toilettes à l’entracte, ou mieux : on regardera les plus belles pubs de l’année, et les plus chères du monde, aussi.

Cyclisme

Est-ce que le film «The Program» va déclencher un raz-de-marée de scandales sur le cyclisme mondial ? Allez savoir. En tous cas le sujet Christopher Froome, avec ses performances de BW’s et son ADN de dromadaire, increvable, inusable, imbattable, sera sur la première ligne. Il est le plus fort, il sera aussi le mieux défendu en cas d’infiltration policière, parce qu’il est dans la plus grosse équipe, la plus riche, la plus puissante, le plus encadrée, et surtout, la plus secrète. Mais pour l’instant, zéro problème, juste un florilège rarement égalé de suspicions à l’encontre du champion britannique. Qui va bien évidemment remporter le Tour de france cette année encore, pourquoi ce serait autrement ? Avec un Thibaut Pinot bien plus en forme qu’en 2015, et un baroud d’honneur d’un Alberto Contador débarrassé de ses envies de gagne, qui va nous pondre le numéro du siècle dans les Pyrénées, mieux que Chiappucci à Sestrières en 92 (200 km devant dont 125 tout seul, «les débuts de l’EPO disent les mauvaises langues. Ah bon ?)

Jeux Olympiques

Allez, choisissons quatre grands thèmes qui nous intéressent, parmi les 28 disciplines qui seront représentées lors des Jeux Olympiques de Rio : Judo, handball, athlétisme et …athlétisme. Première question : qui va pouvoir vaincre Teddy Riner ? Personne, c’est écrit dans les thèses fondatrices dictées par le grand architecte. Teddy est un roc, il est imprenable, il sera champion olympique, encore. Parce que c’est comme ça. Qui pourra sauter plus haut que Renaud Lavillenie ? Personne, c’est au championnat du monde que le Français est maudit, pas aux Jeux. Qui pourra courir plus vite qu’Usain Bolt ? Usain Bolt, qui passe sa vie à courir après son «fantôme», comme dans Mario Kart, depuis les jeux de Pékin, ça fait déjà 7 ans. Et qui pour battre les Français sur les terrains de hand ? La Croatie, l’Espagne, l’Allemagne, la Suède vont comme d’habitude tout donner, comme les Egyptiens et même l’équipe en carton du Qatar, fabriquée l’année dernière de toutes pièces, comme tout ce qu’il y a dans ce pays improbable. Mais franchement, on les voit bien champions olympiques, et avec Adrien Di Panda du SRVHB dans le roster, ce serait parfait. Sinon, que Michael Phelps remporte un titre en natation, ce serait juste magnifique, et surtout, ce serait le 19e (et le 20e, le 21e, le 22e, on n’en sait rien, la natation ça va très vite). Bref, il est de retour, et il viendra pas pour chronométrer ses potes.

Rugby

La France en perdition, c’est devenu une certitude avec cette coupe du monde bien moisie, et cette raclée infligée par des Neo-Z en pèlerinage. En 2016, les Français vont encore perdre contre l’Italie dans le tournoi, Ils vont se refaire la cerise sur un miracle face aux Anglais, qui ont eux aussi mangé le gazon sur leur propre terre. Le rugby européen dominé par les Irlandais et les Gallois, pourquoi pas ? Même le RCT risque d’échouer en Champion’s Cup, à force de devenir la maison de retraite des joueurs de l’hémisphère sud, et à force de perdre contre les Wasps. Cela dit, taper les sbires de Bernad Laporte, c’est jamais facile. Et si Toulon pouvait nous refaire un doublé, ce serait énorme. Mais Dan Carter est à Paris, dans un Racing en forme, et il a droit à une revanche depuis sa saison foirée à Perpignan. Les champions ne meurent jamais, d’ailleurs Jonah Lomu est juste derrière vous, et il est en colère.

Et le reste ?

Les volleyeurs français vont être champions olympiques. Alexis Pinturault va rentrer chez lui avec un globe de cristal. Les Kenyans feront bel et bien les Jeux, et vont gagner le 3000 mètres steeple. MacLaren va gagner le championnat du monde F1, même si Ferrari remonte la pente. Sébastien Augier sera champion du monde des rallyes à la mi-saison. Red Bull va sponsoriser un nouveau sport de suicidaires. La meilleure tenniswoman du monde sera blonde, mesurera 1m88 et portera un nom à consonance de l’Est. Le championnat du monde de cyclisme sur route n’intéressera personne. Les compétitions de lancers aux JO de Rio seront résumées en trente secondes à 6h45 sur Eurosport 2. Christian Jeanpierre va commenter l’Euro de foot. Bref, les choses changent, mais pas tant que ça !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire