Il s’appelle Michael Wach. Et c’est un surhomme. Si, croyez-le bien, Michael est sans doute plus fort que vous. Parce qu’il fait des compétitions de crossfit, ce nouveau sport à la mode où l’homme (et la femme) repousse sans cesse les limites du corps humain, en terme de force, d’endurance et d’agilité. Une discipline qu’il a chevillée au corps, si bien qu’il a pris le pari il y a moins de deux ans d’en faire son métier. Un pari réussi pour un authentique champion, qui ne court ni après la gloire ni après l’argent, mais juste pour le plaisir et gagner de quoi manger équilibré !

Explique-nous qu’est le Crossfit ?

Le crossfit c’est un sport qui vient des Etats-unis qui a été développé dans les 70’s par un sportif qui pensait que faire des entraînements individuels chacun dans son coin était dommage. Il a donc essayé de créer un mixage pour travailler intelligemment et trouver les meilleures solutions pour pouvoir être le plus Fit possible et dans la meilleure condition physique. Ça s’adresse à M. et MME tout le monde et à des sportifs de différents niveaux. Et c’est praticable avec pas grand chose, on a ouvert il y a un an et demi avec presque rien.

Il faut déjà être un peu sportif, non ?

L’avantage c’est que non, on peut commencer de zéro et vraiment développer une condition physique dans le futur. Le principe du crossfit c’est de partir de mouvements fonctionnels à haute intensité, ça c’est la base qu’on développe avec tout le monde quand on explique ce qu’est le crossfit. On développe toutes les qualités physiques liées au sport, l’endurance, la force, l’endurance de force etc

Et ici, au Crossfit Fréjus il y a tous les niveaux ? Et est ce que tous ces niveaux travaillent ensemble ?

Exact. Ici, je demande aux anciens (ceux qui ont acquis une certaine expérience) d’intégrer les nouveaux et les former

En gros, quand un adhérent se développe, il faut qu’il fasse avancer un autre c’est ça ?

Tout à fait. Et c’est surprenant la capacité des gens à s’adapter, moi j’adore ça, c’est un régal quand des nouveaux arrivent parce que justement tout mon groupe qui est déjà là les prend un main. Cela peut faire peur au départ, parce que les adhérents plus anciens ont un certain niveau mais il faut passer outre. Tous ceux qui viennent dans l’esprit de découvrir la discipline, ça se passe toujours bien, et en général ils restent à l’année

Alors on avait déjà fait un sujet sur les salles de sport, qu’elle est votre atout face à d’autres salles qui pratiquent aussi le crossfit ou crosstream ?

En fait, le crossfit est une marque déposée, nous par exemple on paye pour avoir l’affiliation, et c’est là où on fait la guerre : on différencie le crossfit avec le crosstream, on développe un sport alors qu’ils se l’approprient, on paye « le nom  crossfit», selon nous ils n’enseignent pas le crossfit comme nous l’entendons nous, mais bon… Nous avons une grosse base d’halterophilie, puis gym, endurance.. on est des touches à tout du sport.

Toi, tu fais du crossfit depuis combien de temps ? On peut remarquer en entrant ici de nombreux diplômes et médailles, racontes-nous !

Depuis 2 ans et demi maintenant. J’ai fait beaucoup de Judo, puis j’ai eu des enfants et c’est devenu compliqué de gérer la vie de famille, le travail et le sport donc j’ai décidé de faire un peu de muscu chez moi, j’ai acheté quelques outils comme tout le monde peut le faire et au bout de 3 mois j’étais gonflé, j’ai pas trouvé ça intéressant. Du coup j’ai un peu fouillé sur Internet et j’ai découvert le crossfit. J’ai alors essayé des exercices tout seul dans mon jardin, pour comprendre un peu ce que c’était, par la suite je suis allé m’entraîner avec d’autres adeptes sur Sophia Antipolis comme EL Sabre (Philippe Moncul) . On s’est entraînés, beaucoup, et au fur et à mesure c’est devenu une vraie passion. S’en est suivie une formation We are Addict où j’ai pu rencontrer Guillaume, mon associé.

Et des compétitions, des performances, l’ouverture de Crossfit Frejus pour partager et diffuser le crossfit. Tu es plutôt bien placé, en compétitions.

Pour l’instant je ne me plains pas, j’essaie de faire au mieux. L’année dernière j’ai fait les French Rodom? j’ai passé les qualif’ et j’ai fini 21 sur 150, ce qui est plutôt pas mal pour une première compétition de haut niveau, avec le stress à gérer et l’ampleur de l’événement, c’est une ambiance complètement différente que lors des petites compétitions. Cette année j’avais prévu de participer aux Opens, et ensuite les French. Finalement, en plus de celles-ci, j’ai réussi à me qualifier au Athlet Games, LA compétition européenne, sous les conseils de Guillaume.

En quoi consistent ces compétitions de crossfit ?

Les compétitions de crossfit, il y a au minimum 5 exercices, ce peut être de l’exercice de force, d’endurance, et on ne sait pas du tout sur quoi on va tomber. Par exemple, en endurance, un 10km de rameur le plus rapidement possible. En force, un epaulé-jeté maxi. On peut tomber sur tout et n’importe quoi, le seul but étant d’être le plus fort et le plus rapide. Le crossfit ce n’est pas seulement un sport de salle, on pratique aussi beaucoup à l’extérieur.

Beaucoup de femmes pratiquent ce sport chez vous ?

Ici, on a autant d’hommes que de femmes. Et d’après les chiffres d’adhérents au niveau national, il y a plus de femmes que d’hommes qui pratiquent. Je pense qu’elles sont plus studieuses que les hommes et vont donc persévérer, et ne pas abandonner la discipline en chemin. Pour nous, le crossfit c’est une philosophie et une hygiène de vie. Quand on a commencé dans ce hangar, on avait rien, pas de sol, rien, tout le monde nous a prit pour des fous, et un an et demi après nous avons des adhérents fidèles et un lieu avec de nouveaux équipements ; nous en sommes très fiers. Nous sommes une association qui comptabilise à ce jour 80 à 90 adhérents (amplitude sur l’année) et donc utilisateurs du lieu. L’adhésion commence à 45 euros, ensuite, nous avons des forfaits pouvant s’adapter aux besoins des crossfiteurs.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. Dethorey

    Je pratique le cross fit à la box de Robin à La Réunion depuis 4mois je viendrais vous voir lors de mes vacances dans le coin que je connais bien j ai vécu 5ans à la brigade de gendarmerie au Muy sa fait que 2 ans que je suis de retour sur mon île . Domage il n y avait de box à l époque où j étais la bas merci à très bientôt

    Répondre

Laisser un commentaire