Comme toutes les autres dans l’hexagone, la Mairie de Fréjus organise, au moins une fois par semestre, un Conseil Municipal. Y assister pourrait sembler anodin mais, détrompez-vous pauvres fous, se prêter à cet exercice demande une préparation en amont et le respect de quelques règles. Alors, si vous vous sentez prêt à affronter, pour la première fois, deux heures (voire plus, dans une ville comme Nice ça commence à 8h et ça peut se terminer la nuit) de débats parfois houleux, voici quelques conseils qui pourront bien vous être utiles.

1/ Arrivez à l’avance

Ça peut paraître étonnant mais, un Conseil Municipal, ça attire quelquefois du monde. Parfois, plus d’une centaine de personnes se déplace pour y assister. Étonnant non ? Et bien entendu, les meilleures places sont très vite occupées. Si vous souhaitez rester concentré pendant toute la séance et entendre distinctement tout ce qu’il se dit (surtout quand ça se chamaille) venez au moins une demie-heure avant. Vous vous assurerez ainsi de bien entendre et d’être aux premières loges en cas de castagne.

2/ Gardez votre calme

Qui dit monde, dit bruit. En débarquant à ce genre de « réunion » plutôt formelle, vous pourriez vous attendre à faire un bond en arrière comme lorsque vous étiez en cours et qu’il ne fallait pas l’ouvrir sous peine d’être sévèrement recadré ou pire, envoyé au fond de la classe. Mais, que nenni, un grand nombre préfère se déplacer en groupe et souvent, ce n’est pas annonciateur de calme. Alors, oui, vous n’entendrez certainement pas tout mais, KEEP CALM. Essayer de ne pas vous retourner pour pourrir vos voisins qui jacassent derrière votre dos parce que ça ne vous mènera à rien (à part vous attirer les regards réprobateurs de l’assemblée). Si vous n’avez pas de chance, vous tomberez également sur l’enragé(e) de service qui vous criera aux oreilles à chaque fois que le Maire ou l’un de ses conseillers prononcera une phrase qui lui déplaît. Vous pourrez même vous faire agresser verbalement si vous avez le malheur d’approuver ou râler après une remarque de ces derniers. Ne tentez rien. Je répète, ne tentez rien. Ils peuvent être féroces dans leur genre.

3/ Ne tentez pas de tout comprendre

Soyons francs, assister à un Conseil Municipal demande de la concentration. Et même avec toute la volonté du monde, il vous sera difficile de tout comprendre. Rassurez-vous, vous n’êtes pas idiot(e)s mais, simplement pas tous des juristes en herbe, ou des spécialistes de l’environnement, des travaux publics, des finances ou de la voirie. À plusieurs reprises, vous serez certainement à deux doigts de prendre la poudre d’escampette lorsque vous entendrez des thermes tels que : bases fiscales, recettes foncières et autres produits fiscaux définitifs. NO PANIC, ils ont pensé à tout, les conseillers du Maire. Il aura certainement un PowerPoint explicatif diffusés sur écran géant pour vous aider à mieux comprendre (si vous êtes assez près pour pouvoir y jeter un coup d’œil bien entendu). Autre problème probable : les conseillers sont comme tout le monde. Ils ont aussi envie que ça se finisse vite pour pouvoir rentrer chez eux. Alors, pour que cela se produise, ils parlent très vite. Si vous rencontrez l’une de ces deux situations (ou les deux) profitez-en pour vous détendre cinq minutes.

4/ Ne culpabilisez pas si vous ne tenez pas jusqu’à la fin

Cela fait deux heures que vous êtes assis sur une chaise qui vous fait mal au dos et vous commencez sérieusement à fatiguer. Vous n’avez jamais eu autant envie de rentrer chez vous et retrouver vos proches. Si vous n’en pouvez plus, n’ayez pas honte de capituler. C’est déjà bien d’avoir tenu jusque là, félicitations et vous n’êtes certainement pas le/la seul(e). Regardez autour de vous, les gens commencent à s’agiter et bavarder de plus en plus. Certains ont même déjà plié bagages, plus ou moins discrètement d’ailleurs. Et puis, de toute façon, plus aucun conseiller n’attaque le Maire du coup c’est moins drôle. Lancez-vous comme objectif de tenir plus longtemps si vous comptez revenir un jour.

Plus sérieusement.. Mardi 19 janvier, c’était le premier conseil de l’année, celui où l’on adopte traditionnellement le budget. Les conseillers municipaux ont débattu avec le député-Maire, David Rachline et son premier adjoint, Richard Sert, de tous les thèmes traditionnels, les finances, les ressources et l’administration générale. À travers une dizaine de questions, plusieurs sujets ont donc été abordés, urbanisme, les aménagements, les sports, la culture ou encore la jeunesse. Pendant plus d’une heure, les conseillers ont ainsi présenté leurs projets qui ont été, pour la plupart, ensuite adoptés à l’unanimité (11 abstentions concernant le budget 2016). On va du changement du règlement intérieur de la Villa Marie à des conventions d’urbanisme, l’autorisation de l’installation d’une société d’exploitation des matériaux inertes, en passant par des partenariats avec l’Association Varoise pour la Réadaptation Sociale. Le compte-rendu sommaire des délibérations est disponible sur le site officiel de la ville de Fréjus et le restera jusqu’au 22 février.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire