L’UPV est la plus vieille union patronale de France, vous saviez ça ? Comme quoi on fait des très bonnes choses dans le Sud de la France. La structure qui regroupe plus de 5000 entreprises adhérentes aujourd’hui (dont plus des 4/5 emploient moins de dix salariés) sait toujours autant se rendre utile, voire indispensable à tous les entrepreneurs qui souhaitent obtenir de l’aide, un conseil, ou se créer un réseau afin de développer leur activité, ou se sortir du pétrin. Parce que les chefs d’entreprises sont définitivement ceux qui connaissent le mieux les symptômes et les traitements à appliquer en cas de difficulté, de la création d’activité à son exercice sur le long terme. Alors autant se consulter !

Quelques actions, et des solutions en kit

Vous n’imaginez pas tout ce que l’UPV peut faire pour les entrepreneurs motivés. En même temps, le syndicat fêtera l’an prochain ses 80 ans, c’est bien qu’il a été reconnu d’utilité publique ! Il suffit de feuilleter la plaquette d’information pour se rendre compte qu’en théorie, tout est prévu pour l’accompagnement pas-à-pas des aventuriers entrepreneurs. Et la première chose dont un entrepreneur a besoin, avant même de l’argent d’une banque ou de la place dans un local commercial, c’est d’avoir une voix qui porte pour qu’on l’entende. Et ça, l’UPV peut le faire. Comme un genre de garant. Une fois qu’on a ça, tout devient envisageable. L’UPV essaie de faciliter la vie des entrepreneurs en les formant, par exemple, au dialogue social. Ou en simplifiant les voies d’accès aux bureaux des décideurs, comme les maires ou les conseillers départementaux et régionaux. Elle essaie aussi de lisser les relations avec tout le tissu économique local lié à l’entreprise, des administrations aux autorités, en passant par les services qui gravitent autour de n’importe quelle boîte.

L’autre volet intéressant, c’est la partie « formation ». En permanence, les adhérents de l’UPV ont accès à divers cycles qui leur permettent de se former sur toutes les problématiques de l’entreprise. Et si ça ne suffit pas, ils peuvent même demander des conseils à des spécialistes, du financement, de l’économie, de l’environnement ou du droit, entre autres. On peut aussi avoir accès à des choses plus étonnantes, comme à des assistantes sociales pour aiguiller ses salariés, de solutions pour l’apprentissage, des facilités pour l’accès au crédit personnel, et même des bons plans pour les comités d’entreprise, voire même les activités hors boulot. Et puis l’UPV, c’est aussi une super plateforme pour communiquer, ne serait-ce que par le biais des opérations bien visibles comme Base Art, qui permet à des entrepreneurs de parrainer des artistes, de rencontrer du monde, de faire connaître leur activité par le biais d’une bonne action, bref. L’UPV, c’est utile.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire