Il était l’un des pionniers de la Funk. Leader charismatique du célèbre groupe Earth Wind and Fire, Maurice White s’est éteint le 3 Février emporté la maladie de Parkinson (Ah, l’année 2016). Il avait 74 ans et emporte avec lui toute la folie de ce groupe phare des années 80.

La toge blanche au centre, c’est lui. Notez le style totalement génial de ce groupe.

Earth, Wind and Fire c’est un peu le groupe de ta vie. Tu l’entends au boulot, sur toutes les radios, dans ta voiture, dans tes supermarchés préférés, tes films, tes émissions, tes fêtes. Enfin bref, sans le vouloir tu les entends partout. « September », « Boogie Wonderland » ou encore « Let’s Groove » sont probablement les tubes les plus passés en radio et dans les soirées dansantes des campings du Touquet. Le triste constat c’est qu’on ne peut plus se les écouter. Mais, en tant que féru de musique afro-américaine (ainsi que de sapologie et de la rubrique nécrologique), je me devais de rendre hommage à Maurice White. Il figure parmi les plus grands de ce style de musique. Véritable showman, doté comme son acolyte Phil Bailey d’une tessiture vocale incroyable (à eux deux, les mecs peuvent imiter Barry White et les Bee Gees, la classe), White était un artiste de talent. Enchaînant les albums avec son groupe, il réussit à réunir tout le monde autour de ses œuvres. Earth Wind and Fire devient donc l’un des premiers groupe composé de noirs à remplir le Madison Square Garden, rien que ça. Mais Maurice White, c’est aussi un super producteur. En effet, il aura produit des artistes comme Chaka Khan (ce n’est pas un personnage du livre de la jungle) ou encore Barbra Streissand. Pour les curieux, l’album « Spirit » est une bombe mais également l’album solo « Maurice White » sorti en 1985. En tout cas, mec, je te dis merci. Merci pour tes pochettes toujours aussi imaginatives et pleines de fantaisies, merci pour tes clips aux effets spéciaux dignes de l’émission Mystère, merci pour tes strass et tes boubous africains orange. Salut l’artiste.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire