Inspiré de faits réels, Spotlight retrace l’histoire de la révélation du plus gros scandale de pédophilie des années 2000. Le réalisateur, Tom McCarthy, vient sûrement de signer l’un des meilleurs films de sa carrière.

Peu avant les attentats du 11 septembre, le célèbre journal américain The Boston Globe accueille un nouveau patron. Alors que les journalistes de l’équipe d’investigation appelée Spotlight s’apprêtaient à enquêter sur une affaire concernant des policiers, le patron leur enlève le pain de la bouche. Il souhaite que ces derniers ressortent du placard une ancienne affaire concernant des prêtes ayant commis plusieurs actes de pédophilie. Au départ réticents à l’idée de traiter ce sujet, les journalistes vont très vite se prendre au jeu et vont devenir de redoutables enquêteurs. Mais, comment révéler au grand jour une histoire aussi délicate ? Comment obtenir des informations quand on s’attaque à l’une des institutions les plus puissantes du monde ? Spotlight va devoir surmonter de nombreux problèmes pour ouvrir les portes du silence.

Pourquoi vous allez adorer ce film 

Des films qui traitent de scandales ayant éclaté aux États-Unis, il y en a beaucoup, et de très bon d’ailleurs. Spotlight en fait désormais partie et il a bien mérité sa place. Tom McCarthy, connu également pour avoir réalisé The Cobbler, The Visitor ou encore la série Games of Thronnes en 2010, a réuni dans ce dernier tous les ingrédients d’une super-production américaine (dans le bon sens du terme). Le casting n’a rien à envier aux autres blockbusters : Mark Ruffalo, Michael Keaton, Rachel McAdams, Liev Schreiber etc. (peut-être pas super connus -sauf Batman- mais absolument géniaux). Chaque personnage de cette histoire apporte, de part son caractère et surtout sa manière d’enquêter, une vraie plus-value aux autres. Dans ce film, aucun des acteurs n’a cherché à s’imposer sur le devant de la scène et c’est ce qui crée cette harmonie à l’écran. Tom McCarthy a parfaitement réussi à ne pas tomber dans le mélodramatique (ce qui aurait pu être le cas dans ce genre d’affaire), la réalisation est sobre et juste. Pendant tout le film, nous nous retrouvons transportés dans la vie d’un journaliste d’investigation. On cherche les informations, on les décortique et on essaye de les comprendre comme lui. On se retrouve face aux même questions et doutes que les personnages et on se retrouve emprunt d’une même soif de vérité. Il est impossible de décrocher une seconde le regard de l’écran tellement le suspens du film tient en haleine jusqu’à la dernière minute. Depuis les  » Hommes du Président  » d’Alan J. Pakula, on n’avait pas aussi superbement rendu hommage au métier de journaliste qu’avec ce Spotlight.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire