CT-231-Diiv-Is-the-Is-Are-e1446592038499

Après avoir fait sensation avec leur premier album « Oshin » en 2012, la bande du génialissime Zachary Cole Smith revient encore plus forte encore. Le nouveau projet des New Yorkais de DIIV est paru le 5 Février dernier. Écoute intégrale et critique de l’album « Is The Is Are ».

Originaire de Brooklyn, l’univers de DIIV mélange un indie rock à une esthétique presque estivale. Ajoutez à ça, une forte influence, allant de la dream pop interstellaire à un condensé de bruits incessants. En réalité, DIIV fait parti de ce genre qu’on nomme le Shoegaze. Mouvement alternatif né durant les années 90, le Shoegaze est un style facilement détectable. On mise sur un jeu de pédales pour créer des distorsions de sons, on misera également sur des sonorités plus synthétique, ces mêmes sonorités sont entremêlées pour créer un « effet de brouillon ». Mais c’est justement ce « brouillon » qui fera la force de ce style très peu connu par le public. Intitulé « Is the is are », le deuxième album très attendu de DIIV est à l’unanimité, le Projet de ce début d’année. Un album composé de 17 pistes allant du lumineux « Under the Sun » au très profond « Valentine »en passant par le dynamique « Dopamine », les morceaux s’enchaînent et proposent toujours une perspective différente. À noter également la présence de Sky Ferreira sur la piste « Blue Boredom », qui est la fille branchouille et accessoirement la petite copine du leader. Ce qu’on retient de cet album ? Un revival de cette musique pop que l’on faisait dans les années 90, un incroyable voyage musical mais aussi une représentation de cette jeunesse tête à claques nihiliste, accro aux drogues et aux friperies à qui on pardonne tout compte tenu de son talent. « Is The Is Are » est donc une oeuvre qui propose un son frais et différent de ce qui se fait actuellement. Avec ce deuxième opus, DIIV confirme donc sa détermination de figurer parmi les plus grands.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire