Boxe Boxe

IMG_3070

11 heures dans le hall du théâtre du Forum de Fréjus. Rémi Moreau et quelques employés sont réunis pour parler de Boxe Boxe, un spectacle original qui mêle danse et musique classique. Le directeur explique que les artistes dansent, en effet, du hip-hop avec des mouvements de boxe et sur du Debussy. Le spectacle à donc pour thème général la boxe mais, avec une mise en scène particulière afin de créer un mouvement et ne pas rester sur la pratique hip-hop, qui peut devenir assez vite routinière (au niveau des gestes). « Le chorégraphe, Mourad Merzouki, a souhaité transposer l’univers de la boxe avec le Quatuor Debussy pour détailler les mouvements. Il est parti d’un constat simple qui est celui que la boxe est déjà de la danse, de part ses mouvements et l’esthétique de cet art et c’est cette essence-là qu’il a voulu tirer pour l’amener vers le hip-hop » explique l’un des programmateurs du Forum. Rémi Moreau poursuit en expliquant que quelques boxeurs sont d’ailleurs intéressés par ce spectacle et certains clubs veulent savoir comment les mouvements de sport, qu’ils pratiquent au quotidien, sont transformés en mouvements esthétiques et de danse. 

Pour le directeur, tout ce qui mélange les arts nouveaux sortant de la rue avec ceux classiques casse les frontières, ouvre le spectacle et attire de nouveaux spectateurs. « Des fans de musique classique qui connaissent le Quatuor Debussy vont venir et découvrir en même temps la danse hip-hop et il y a des danseurs hip-hop qui vont découvrir la musique classique ; voir que les deux peuvent cohabiter dans un mouvement vraiment magnifique. C’est ce qui est vraiment super pour nous » affirme Rémi Moreau. Une séance scolaire a été organisée pour prouver aux plus jeunes que le théâtre n’est pas seulement dédié aux spectacles classiques mais, également à ceux de danse. « La culture, au sens large, est faite pour rassembler. C’est ce que nous faisons, nous rassemblons plusieurs familles qui sont, culturellement différentes » poursuit l’une de ses programmatrices. Samedi dernier, un atelier de danse autour du hip-hop a également été organisé par le théâtre pour des jeunes venant de quartiers avec un danseur du coin, Jamal (fondateur et chorégraphe de la compagnie roquebrunoise Parallèle). Le but était de les initier à cette danse avant de les inviter à voir le spectacle. Un autre a eu lieu samedi et proposait au public, qui avait un minimum de connaissances, un cours de danse donné par un danseur de la compagnie, Mourad.

Une autre vision du Forum

IMG_3050

Quelques minutes plus tard, dans la salle des Mécènes au troisième étage du même théâtre, la même équipe s’est réunie pour discuter à propos de deux nouvelles expositions. Avant toute chose, Rémi Moreau tient à expliquer que ces expositions reflètent la volonté du Président du conseil d’administration d’ouvrir le théâtre vers l’extérieur et de ne pas rester fermé entre les spectacles. « Avant, le théâtre n’ouvrait que lorsque nous programmions des spectacles. Cette volonté d’ouverture, nous l’avons décidée avec la mise en place d’expositions. Nous voulons nous servir de l’écrin architectural qu’est le théâtre pour pouvoir recevoir des arts visuels avec notamment de la peinture, de la sculpture et de la photographie. À partir de là est né le projet d’organiser des expositions » poursuit le directeur du forum. Il y a eu ensuite des rencontres. Avec Laurent Menuet d’une part, qui a proposé au forum un projet de fresques pour aménager le couloir de la nouvelle salle des mécènes qui, auparavant, n’était qu’un couloir d’accès à la salle de spectacle et qui se transforme désormais en quelque chose d’artistique avec une œuvre qui a été positionnée directement sur le mur pour l’intégrer au théâtre. Pour prolonger l’exposition, Laurent Menuet va produire des toiles. Une artiste plasticienne (Mélanie Broglio), qui fait de la céramique, est également venue se greffer à cette première exposition pour créer un jeu de regards. Entre la fresque, qui amène ce regard artistique de Laurent, les toiles et le regard de la plasticienne et de ses bustes sur les œuvres. Ça sera un chassé croisé entre la peinture et la sculpture à l’intérieur du théâtre. Ce qu’il faut également savoir, c’est que cette dernière est liée au spectacle « Boxe Boxe » de hip-hop qui est un art venant de la rue comme pour le graphe.

Collectif 195

La deuxième exposition, « Collectif 195 », vient également d’une rencontre avec Laurent-Emmanuel Briffaud qui coordonne un collectif de plusieurs artistes issus de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ce projet 195 va prendre possession du théâtre, du parvis jusqu’au deuxième étage et exposer divers artistes. « Il y aura donc de la peinture, de la sculpture, de la vidéo, de la photographie etc. » explique le directeur du Forum. Le but des artistes va être de créer un extérieur/intérieur pour contrer l’austérité du bâtiment. Cette exposition, qui restera en place pendant trois mois, aura plusieurs temps forts. Laurent-Emmanuel Briffaud explique que ce qui l’intéressait dans cette dynamique là, c’était de faire un don de pièces au théâtre, car il a une dynamique qui lui paraît intéressante. « La volonté est que les expositions soient utiles et que nous pouvons vraiment faire une boucle complète entre le spectacle vivant et les arts visuels. Les artistes qui vont exposer ici laisseront une œuvre au Forum en don et quand le théâtre aura atteint l’objectif des trois ans et qu’il aura un nombre assez important d’oeuvres, nous organiserons une vente aux enchères en faisant bien attention de ne pas décôter les artistes. L’argent récupéré à l’issue de cette vente servira à financer la production, dans l’idéal locale, d’un spectacle vivant histoire de boucler la boucle » poursuit M. Moreau. Ce spectacle permettra en effet d’offrir une visibilité aux artistes et ces derniers, en laissant une trace de son passage, vont permettre de financer le spectacle vivant. Les œuvres pourront également circuler.

Laisser un commentaire