« Le film d’animation le plus original » titre un média à propos d’Anomalisa. Véritable coup de cœur et nommé aux derniers Golden Globes, ce long-métrage a connu un succès critique. Je suis donc allé le voir, accompagné de la super équipe de Bah Alors? et je vous fais part de mon avis. Remarquable dans sa conception, Anomalisa se distingue des autres films d’animation. En effet, la modélisation des personnages est incroyable. On utilise ici des marionnettes imprimées en 3D afin de créer un réalisme époustouflant. Il est évident que sur la forme, on ne peut que saluer la technique utilisée par les réalisateurs, qui est encore inédite (ou rare) dans le monde de l’animation. Au delà de la forme, le fond reste tout de même très intéressant. On relève une sorte de critique de notre société qui tend à être ultra conformiste et qui manque cruellement d’extravagance. Finalement, on est tout le temps confronté à des personnes identiques, qui se « ressemblent » dans leurs mœurs et leurs habitudes. Du moins, c’est ce que le film nous fait comprendre à travers la vision très « pessimiste » de Michael Stone. Au départ, dès les premières minutes, j’avais un peu peur, j’étais angoissé devant ces marionnettes. Je ricanais bêtement me demandant ce qu’était le concept du projet. Allez savoir pourquoi, la première chose qui m’est venue a l’esprit c’est : « le mec a un air de Gilles Boulot »(présentateur du JT de TF1). Soit, pourquoi pas. C’est après m’être réellement concentré sur l’histoire et les personnages que j’ai réussi à comprendre le sens. En revanche, le film peut paraître beaucoup trop lent, et extrêmement long (pourtant il n’excède pas les 1h30). En conclusion, Anomalisa est un beau film d’animation, pas aussi exceptionnel qu’on a pu l’entendre mais tout de même avec une vraie « moralité » : Le monde a besoin de ces gens au grain de « folie » qui apportent dans notre société un peu de gaieté et de couleurs !

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire