Depuis sa création, les membres du comité des fêtes de Puget-sur-Argens se plient en quatre au quotidien pour divertir les habitants et touristes de passages tout au long de l’année. Rencontre avec Guy Diouloufet (Président du Comité) et Corinne Michelotti (chargée de la communication).

Pouvez-vous me parler du Comité des Fêtes de Puget ? En quoi consiste-t-il ?

Guy : Le Comité des Fêtes de Puget-sur-Argens organise des animations dans le village pour que les Pugetois et les vacanciers pendant l’été ou même l’hiver puissent se distraire et venir s’amuser ici. Il y a des manifestations gratuites, d’autres payantes comme par exemple vendredi soir avec la soirée de la Saint-Valentin. Ça va se passer à l’espace Culturel Victor Hugo et il y aura un repas dansant. Pour tout ce qui se fait à l’extérieur, c’est-à-dire les journées moules frites, les soirées country etc, les repas sont payants mais, les animations gratuites.

Combien y a-t-il de membres dans ce comité et quelles sont leurs missions ?

Guy : À ce jour nous sommes 24 bénévoles. Comme dans chaque association, il y a un président, une vice-président, un trésorier, une secrétaire etc. ainsi que les membres.

Corinne : Nous sommes tous actifs et surtout polyvalents (rires).

Guy : Tout le monde donne son point de vue lorsque nous organisons des réunions. Nous en organisons environ toutes les deux ou trois manifestations et déterminons ensemble les disponibilités de chacun, qui va faire quoi, quel orchestre nous allons choisir pour tels ou tels événements.

Combien d’événements allez-vous organiser cette année ?

Corinne : Il va y en avoir 18. Nous allons organiser une soirée country (le 25 juin), la Saint-Valentin (vendredi soir), le carnaval, une soirée soupe au pistou. C’est nous qui cultivons les légumes et nous qui faisons la soupe. C’est un gros travail mais, comme nous avons été déçus de celle proposées les années précédentes, nous avons décidé de la faire maison cette année. Nous plantons les graines chez Guy d’ailleurs et tout sera préparé chez lui (rires).

Guy : L’année dernière, nous en avions fait pour environ 250 personnes et les gens avaient beaucoup apprécié. Pour être franc, à 22 heures nous étions sur les rotules d’avoir travaillé toute la journée mais, à 23 heures nous n’étions plus fatigués. Vue la récompense qu’on a eu des gens qui ont été très satisfais pour nous c’était un soulagement et donc nous n’étions plus fatigués.

Corinne : Après, il y aussi la fête Nationale avec le feu d’artifice qui est offert par la municipalité, une soirée moules frites (23 juillet), la Saint-Jacques qui est la fête du village sur cinq jours consécutifs (du 29 juillet au 2 août). Il y aura plusieurs activités mais, cette fois-ci pas de repas. Il y aura aussi une soirée années 80, la journée des enfants avec des animations,  des jeux d’eau et le Macdonald offert par Cargo à 18 et un orchestre le soir. Le dimanche suivant il y aura la procession avec un bal organisé le soir, une soirée pour les jeunes qui sera sur le thème de la color party. Pendant deux trois ans nous avions fait une soirée tempête de neige mais, avec le vent ça n’allait pas. Il y aura ensuite la clôture de la Saint-Jacques avec encore un feu d’artifice mais, là financé par le Comité des Fêtes. Ensuite, nous avons une soirée Cabaret avec la présence d’une troupe. Le 14 août il y a l’ascension avec un feu d’artifice offert une nouvelle fois par le Comité des Fêtes et avec une fanfare et un défilé dans les rues etc. Nous allons également préparer les repas pour le forum des associations. En général nous faisons l’entrée, le plat et/ou le dessert mais, nous essayons de faire travailler le maximum les commerçants de Puget. Même quand nous faisons la soupe au pistou nous achetons du jambon, du melon à côté et si on ne peut pas, nous achetons aux environs. On aime bien que ça reste local, c’est notre objectif. Nous organisons également un repas du Téléthon et nous terminons avec le réveillon du jour de l’an.

Essayez-vous d’apporter des nouveautés chaque année ?

Corinne : On essaye mais, il y a des événements récurrents qui marchent très bien et que nous devons garder. Une année, nous n’avions pas fait la soupe au pistou et les gens nous l’ont reproché. Nous avons déjà participé à des événements en dehors du Comité en tant que bénévoles . Il y a octobre rose, les sports nature, nous avons déjà fait Alzheimer et aussi une journée VTT.

Recevez-vous des aides pour financer vos événements ?

Guy : Nous recevons une subvention de la Mairie, nous avons également des sponsors qui nous aident beaucoup et ensuite nous avons des bénéfices comme lorsque nous tenons une buvette. Tout l’argent que nous avons récolté en plus cette année, au lieu de le garder pour nous, nous allons le faire profiter aux Pugetois et aux vacanciers en leur offrant deux feux d’artifices. C’est pour leur faire voir qu’il est pour eux.

Corinne : C’est une association donc ce n’est pas notre argent. On le gère comme si c’était le nôtre mais, au service des Pugetois et des habitants de communes voisines bien sûr. Les événements que nous organisons sont bien entendus ouverts à tout le monde. Beaucoup de Fréjusiens et de Raphaëlois viennent à nos événements parce qu’ils disent qu’il ne se passe rien là-bas.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire