1996, c’est l’année de la Macarena. Ce tube intemporel qui est encore parmi les plus cotés des campings, dans les soirées Karaoké. C’est aussi à ce moment là que la Dance music connaitra un essor fulgurant grâce à des tubes comme « Freed From Desire » de Gala (et le superbe refrain, nanananananana nana na..) ou encore La Bouche qui reprendra le célèbre tube d’Eurhythmics « Sweat Dreams ». Tous ces tubes qui étaient réunis dans les compil’ « Dance Machine ou encore la meilleure, « La Plus grande discothèque du monde ». Mais, 1996, c’est aussi une année ou la musique hip hop a connu un nouveau souffle, ou la scène électronique britannique prend de l’ampleur, ou la musique alternative devient plus éclectique que jamais. Compil’ de ce qui s’est fait de mieux en 1996

The Fugees – The Score

thescore2

Qui n’a pas une fois entendu « Killing Me Sofly ? » à la radio ? Ou « Ready or not » ? Il est évident que la voix de Lauryn Hill vous est déjà arrivé aux oreilles. Avec son groupe, The Fugee, elle sortira en 1996 un album nommé The Score.  Composé de 13 titres, The Score explore des nouvelles sonorités, quasi inédite dans le monde du Hip Hop. Allant du reggae, que Lauryn Hill affectionne particulièrement (NDLR. elle est l’ex compagne d’un des fils de Bob Marley) à la Soul, berceau de la musique afro américaine, The Score est un mic-mac de genres musicaux variés. Véritable précurseur d’un hip hop plus alternative, cet opus des Fugees a marqué les esprits et figure parmi les plus grands disques de l’année 96 voire même, du hip hop.

 

2pac, 2albums, 1décés

2Pac-All_Eyez_On_Me-Frontal1 killuminati

Ce géant du rap américain sortira ses deux derniers albums, devenu des grands classiques du Rap US. Le premier,  All Ayez on Me sortira le 13 février 1996. Ce double album, confectionné par une collaboration presque « inattendu » entre Dr Dre et Tupac, est incontestablement un des meilleurs ou le meilleur album de rap jamais conçu. Un casting de rêve allant du jeune et déjà talentueux Snoop Dogg, le défunt Natt Dogg et d’autres pointures du rap US. Mais la Funk est également convoité avec Roger Troutman, du groupe Zapp and Roger, et le grand George Clinton. Ici, on y fait l’apologie de la vie de voyous, un gangsta rap qui sonne funky. Avec des titres comme « California Love » ou encore « All About You » vont marquer le hip hop à jamais. Aout 1996, Tupac revient avec un album The Don Killuminati: the 7 Day Theory. Désormais, il se fait appeler « Makaveli » et par à la chasse de cette légende « illuminati ». Un album qui connaîtra un énorme succès, au vu de la notoriété du rappeur. Celui ci sonne comme son dernier. Tupac sera assassiné en septembre 1996, laissant les spéculations et les théories du complots autour de son décès.

Tricky, 2 fois.

0cOMp
Tricky_-_Pre_Millennium_TensionOn connaît Tricky comme un ancien membre du groupe Massive Attack. On connaît aussi Tricky comme cet homme limite angoissant, à l’allure fine et à la voix rauque. Initiateur de la trip hop, ce style réunissant les sons expérimentaux et ambiant à des univers plus jazz, revient encore plus fort en 1996. Après un superbe album, Maxynquaye , Tricky sortira deux projets. L’un sous le nom de Nearly God. Ce dernier, n’est pas véritablement un projet de Tricky mais un side-project. Il sera le fruit de beaucoup de collaborations notamment celui avec Bjork, qui était à l’heure actuel, la fille branchée dans l’air du temps. Tricky sortira ensuite un projet Pre-Millennium en 1996. La encore, comme un véritable roi de la Trip Hop, tous les ingrédients sont bons pour s’évader, loin, très loin. Ces deux albums illustrent bien l’univers planant tout aussi angoissant de ce style, mais surtout de ce génie qu’est Tricky.

Révélation de l’année : DJ Shadow – Endtroducing…

Endtroducingcover

Autre grand album, c’est celui de ce jeune DJ californien. Dj Shadow sort en 1996 son premier album Endtroducing… . Ici, il n’est accompagné que de ses machines à sampler comme les MPC d’Akai, marque de fabrique des beatmakers hip hop, et les nombreux synthétiseurs du marché. Il s’agit d’un album concept, uniquement composé de samples. Et celles ci sont multiples: Nirvana, Giorgio Moroder, Grand Masterflash, Bjork ou encore des B.O de films. Mélangeant le sampling à un univers Trip Hop, Endtroducing… est un intemporel de la musique alternative. Véritable OVNI et excellente musique d’ambiance, DJ Shadow a su créer, à lui seul, un univers à part entière. Considéré comme un album fondateur du « hip hop expérimental », ce dernier sera l’influence de bon nombres de producteurs.

Et les autres…

Odelay Travelling_Without_Moving

Beaucoup d’autres albums ont marqués comme le génial Travelling Without Moving de Jamiroquai, créant une fusion entre les différentes variantes de jazz et de funk. On notera également l’album Odelay du multi-instrumentaliste de talent Beck, qui mélangera les genres alternative, allant du rock au hip hop. La musique française sera représenté par des albums rock comme 666.667 Club de Noir Désir ou encore un album aux sonorités plus funky avec l’album FFF du groupe Fédération Française de Fonk. En bref, l’année 1996 fut une année riche en expérimentation musicale ou la musique tend à passer sous une nouvelle aire.

 

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire