36.1 milliards de dollars. Voilà à combien s’élève la fortune de la femme la plus riche du monde. L’année dernière, Liliane n’était plus la numéro 1, c’était Christy Walton. On aurait aimé vous dire que l’argent amassé par Christy Walton est le fruit d’un travail acharné, d’une réussite personnelle, d’une idée de génie, hélas non. C’est juste le résultat arithmétique d’un transfert de fonds depuis le compte en banque de son mari, John Walton, héritier de la famille qui a fondé la chaîne de supermarchés Wal-Mart (la plus grande du monde), lorsqu’il est mort des suites d’un accident d’avion en 2005. Les choses sont rentrées dans l’ordre en 2016, ce triste record de super-possession d’argent qui ne sert à rien appartient de nouveau, pour la gent féminine, à celle que la France entière appelle désormais Mamie Zinzin, à savoir Liliane Bettancourt, l’héritière (encore) de L’Oréal. Et héritière, en tant que fille unique d’Eugène Schueller, le fondateur de la marque (qui s’appelait d’ailleurs à l’époque « Société française de teintures inoffensives pour cheveux »). Il paraît que la France est en crise, que les Pôles Emplois débordent, et qu’il n’y a plus d’argent à injecter dans les collectivités territoriales pour payer le RSA des plus démunis. Bon…et bien sachons, tous, qu’il y a, quelque-part en France (rue Delabordère à Neuilly-sur-Seine, pour être exact), une dame respectable de 94 ans, à qui le fisc a remboursé 100 millions d’euros au titre du bouclier fiscal en 2008, qui paye 9% d’impôts (comme un smicard amélioré, à peu près), et qui s’endort chaque soir sans même penser aux 31 millions de smics mensuels qui sont sur son compte en banque, soit de quoi vivre décemment pendant 25 684 siècles. Pour celles qui aiment le shopping, ça fait de quoi dépenser 11 euros 40 par seconde pendant 100 ans. Tout en sachant que Bernard Arnault est encore plus riche, et que Bill Gates, qui avait tout donné à des œuvres caritatives il y a quelques années, s’est quand même récupéré, sans vraiment le faire exprès , 75 milliards de dollars(comme l’explique admirablement Warren Buffet dans le documentaire « Inégalité pour tous », réalisé par l’ancien ministre de l’économie de Bill Clinton – Buffet avait donné 85% de ses actions à des œuvres, dont une donation gigantesque de 37 milliards de dollars à la fondation philanthropique de Bill et Melinda Gates en 2006). Bref, pour gagner de l’argent, le secret, c’est d’en avoir déjà. Et quand il y en a déjà beaucoup trop, il revient tout seul, par le truchement de gens dont le métier est de faire gagner de l’argent à celui qui fait gagner de l’argent à celui qui préserve les capitaux de celui qui possède cette fortune. Version raccourcie (et article auto-censuré). C’est valable pour les femmes, donc, hein, tout ça !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire