À l’occasion de ce spécial, il m’était nécessaire d’évoquer la grande Frida Kahlo. Ayant fait un papier sur la musique, le cinéma, il était légitime pour moi de faire un article sur une artiste peintre. Mais, fort est de constater que peu de femmes ont pu s’imposer dans la peinture, art dominé par les hommes. Ce qui pousse encore plus à faire un article sur Frida Kahlo qui figure comme l’unique femme qui a su se faire un (grand) nom dans un milieu très masculin. Retour sur la carrière de la « seule » artiste célèbre.

Qui n’a pas un jour entendu parler de cette grande femme qu’est Frida Kahlo ? Nombreux sont les documents, biographies et films évoquant le monument Kahlo. On peut noter le célèbre film « Frida » avec dans le rôle de la peintre, une certaine Salma Hayek (et son système SRS Airbag, c’est important de le préciser). Née au Mexique en 1907, Frida Kahlo grandit autour de l’art et notamment celui de son père: la photographie. Au départ, elle n’était pas destinée à finir peintre puisqu’en 1922 elle intègre une classe préparatoire afin d’étudier la médecine. Mais un drame se produit : elle est victime d’un accident de bus et est gravement blessé. Elle est touchée aux jambes ainsi qu’à la colonne vertébrale, ce qui la contraint à vivre longtemps avec des corsets. Pour combler son manque d’activité, elle décide de se mettre à la peinture et de réaliser quelques toiles. Elle installera un miroir au dessus de son lit afin de pouvoir faire ses célèbres auto-portraits.

Frida-Kahlo-Henry-Ford-Hospital-1932

« Henry Fod Hospital » (1932)

Connue pour ses multiples engagements, elle devient partisane du parti communiste Mexicain et défendra les droits de la femme, dans un pays où le culte du machisme règne. Elle rencontrera l’homme de sa vie, Diego Rivera, un peintre renommé, qu’elle épousera en 1929. Elle s’installera à San Francisco, où elle rencontre de nombreux artistes. Elle sera hélas victime de plusieurs fausses couches, dûes à son grave accident. Ces événements l’inspirent pour sa toile  « Une visite au Henry Ford Hospital ou le lit volant » . Après ce périple, elle retourne au Mexique, avec un certain dégoût pour les Etats Unis.

Trotsky et Frida Kahlo

Trotsky et Frida Kahlo

Très proche du parti Communiste, elle accueille chez elle Leon Trotski et sa femme. Elle peindra même un portrait de celui-ci. La notoriété de Frida prend de l’ampleur en 1938, lorsqu’elle rencontre André Breton, célèbre écrivain français et précurseur du dadaïsme. Fasciné par le travail de celle-ci, il décide de l’exposer un peu partout dans le monde, notamment à New York et à Paris.

La vie de Frida Kahlo prend alors différentes directions, sur le plan sentimental, les relations avec son mari se dégradent, mais restent tout de même solides. Sur le plan médical, elle est contrainte d’être amputée de la jambe droite et est prise d’une mycose à la main droite. Elle décède en 1943, laissant derrière elle un grand héritage. Femme engagée et passionnée, elle devient une véritable icône dans le monde de l’art non seulement pour sa personnalité atypique mais aussi pour ses œuvres, très inspirées du réalisme.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire