Parce qu’en 2016, une belle barbe c’est aussi important qu’un carré plongeant en 2003 chez une star de la télé-réalité, sauf que c’est un truc de gens cools. Et parce que se faire tripoter le visage par une femme c’est toujours sympathique. Alors voilà, cette semaine chez Bah Alors, pour fêter les femmes, on a pris rendez-vous avec Josepha, une barbière. Qui n’est donc pas concernée directement par le métier qu’elle fait, puisqu’elle n’aura jamais besoin de ses propres services. D’ailleurs, vous saurez que pour un correcteur orthographique performant et mis à jour il y a moins de 48h, le mot »barbière » est une hérésie de niveau 4, inconnu au bataillon. Mais parlons plutôt avec Josepha, qui nous dédie intégralement ses talents, et ça, ça n’a pas de prix !

Josepha tu es barbière…Mais pourquoi ?

Et bien j’ai eu l’idée d’ajouter cette spécialité au salon de coiffure parce que mon conjoint s’appelle Philippe Barbier, c’est aussi simple que ça ! Ensuite j’ai découvert aussi que mon arrière-grand-père était coiffeur-barbier de métier, donc je dois avoir ça dans le sang.

C’est un très vieux métier ! Est-ce que le fait d’être une femme rend étrange le fait de se consacrer à la barbe des hommes ?

Pas du tout, ils sont agréablement surpris, très contents de se faire raser par une femme ! C’est tout un cérémonial. On fait un diagnostic de leur barbe, on examine le résultat, on prépare la taille, une serviette chaude pour ramollir le poil, on applique des produits de soin, etc.

Les hommes sont à l’aise avec les produits cosmétiques ? C’est mieux d’être une femme pour les orienter là-dessus ?

Ils sont beaucoup plus à l’aise qu’avant sur ces sujets-là. Ceux qui viennent dans mon salon sont très renseignés, ils en connaissent un rayon sur les produits. Le problème c’est qu’ici tout ça c’est nouveau, j’essaye de faire venir des produits depuis les pays anglo-saxons où c’est plus ancien et plus répandu. L’homme d’aujourd’hui a un certain pouvoir d’achat, ils aiment se mettre à la recherche de bons produits. Ils font attention à eux, ils ont de bons produits, comme les femmes.

Et le vôtre, d’homme, il prend soin de sa barbe ?

Bien sûr, quand il la porte ! Sinon c’est moi qui lui fais un rasage à l’ancienne, de temps en temps, au coupe-chou. On apprend ça en formation, par un maître barbier, il faut s’entraîner, après, comme tout ! Sur les copains, le père, la famille. Mais être coiffeuse, ça m’a permis d’avoir une bonne gestuelle.

La barbe c’est un métier différent de la coiffure ?

Les ustensiles, la clientèle sont différents. Ce qui est génial c’est d’avoir aujourd’hui beaucoup plus de clients masculins dans le salon, on leur a aménagé un coin rien que pour eux, plus vintage, alors que le côté femmes est très moderne. Le contact avec l’homme, c’est très sympa, ils sont plus en confiance, ils nous laissent très libres. Et puis de toute façon, ils n’ont pas trop intérêt à parler quand on les rase, moi ou ma collègue Joy ! Et ça marche bien, on va bientôt monter un barber à St-Raphaël, là il n’y aura que des hommes !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. yanacopoulo

    Je n’ai « utilisé » que les services de la partie coiffure mais l’endroit est très agréable Josépha et ses collaboratrces fort sympathiques et professionnelles je ne peux penser qu’il en est de même pour le cõté homme. Et puis homme ou femme il est tellement agréable quell’on s’ occupe de nous, et chez By Josépha avec talent!

    Répondre

Laisser un commentaire