« C’est quoi Björk, c’est une marque de Yaourt? » ; « Björk c’est l’autre folle qui fait des trucs bizarres, là », « Björk c’est pas une chinoise? ». Voilà ce que l’on peut entendre lorsque l’on évoque le mot Björk. Ce qui est sure c’est qu’il ne s’agit ni d’un yaourt, ni d’un « truc bizarre », mais d’une artiste extrêmement talentueuse. D’une énorme complexité, Björk est à la fois accessible et inaccessible. Nous allons donc essayer d’entrer dans la tête de cette femme aux multiples facettes.

Björk alternative

Bjork et The Sugarcubes

C’est dans les hautes plaines de Reykjavik, en Islande, que naîtra Bjork Guðmundsdóttir en 1965. Elle baignera dans la vague hippie grâce à sa mère. Très jeune, elle intégrera une école de musique où elle apprendra les grands classiques à la flûte et au piano. A l’âge de 11 ans, elle sort un premier album, uniquement en Islandais mais très peu connu. Elle y reprendra entre autres les Beatles ou encore Stevie Wonder. Elle n’a que 11 ans et on lui trouve déjà un talent hors normes. Vient l’adolescence, et comme la plupart des jeunes, Bjork sera révoltée. Elle troque les fleurs des hippies pour les rangers des Punk. Elle fréquentera tous les groupes locaux et fondera le sien, KULK, qui s’annonce comme son premier pas vers une carrière internationale. Mais ce sera son second groupe, The Sugarcubes, qui propulsera la carrière de la jeune Islandaise. Grace à l’album Life’s too Good, The Sugarcubes devient le groupe d’Islande le plus populaire et mettra en avant le talent de Bjork.

 

Bjork la chanteuse branchée

Elle lâche son groupe pour s’installer seule. Bjork se tourne vers d’autres horizons. Délaissant son coté punk et alternatif, elle est fascinée par la House music et le Jazz. Ce qui la pousse a sortir son premier album solo, Début. Paru en 1993, ce dernier annonce le commencement de la nouvelle carrière de Bjork. Le succès est unanime, l’album se vend énormément. Les discothèques s’arrachent les tubes « Violently Happy » ou « Big Time Sensuality ». Un mélange de Dance music, de Jazz et d’Indie. Deux ans après, ce sera la consécration avec l’album Post et le fameux titre « It’s oh so quiet ». Reine des collaborations, elle s’entoure des grands noms de la trip-hop britannique: Tricky et Massive Attack. Elle devient l’artiste branchouille, la « it girl » qu’on veut avoir partout. Véritable icône d’un mouvement alternatif, elle devient le modèle de beaucoup de jeunes filles, mais inspire également les créateurs de mode. Sa nonchalance et son côté extravertie vont faire d’elle une artiste unique.

Bjork l’expérience musicale

Après deux albums réussis, viendra en 1997 l’OVNI nommé Homogenic. Tournant artistique audacieux, il s’agit d’un album a mi-chemin entre de l’expérimental, de la musique électronique made in UK et de la musique traditionnelle Islandaise. Le défunt Mark Bell, producteur de techno, deviendra son nouveau bras droit. Michel Gondry s’occupera de son habillage en réalisant quelques uns de ses clips. Une nouvelle Bjork est évoquée avec cet album, celle qui tend vers de nouveaux horizons musicaux. L’expérience c’est aussi Vespertine en 2001, plus intime et plus froid, et Medula en 2004, album concept orchestré par des voix, uniquement des voix. Elle devient la reine de l’expérience musicale en apportant un incroyable mélange de genres créant ainsi un univers riche et unique. L’année dernière, Bjork signe son grand retour avec Vulnicura. Un orchestre de cordes, le glauque et la dé-structuration, en bref tout ce qui avait fait la force de Bjork dans son album Homogenic. Toujours à la pointe de l’avant-garde, elle prend sous son aile le jeune et déjà très prometteur producteur, Arca.

En 30 ans, Bjork a su s’imposer dans le milieu de la musique. Par son incroyable étendue de voix,  rauque et inspirée des marins islandais (en roulant les R et en poussant la voix) ou émotive, Bjork dégage une énergie rare. Sa musique peut être à la fois planante et reposante mais aussi très rythmée.  A la fois extravagante dans les tenues, s’entourant de grands créateurs comme Rei Kawakubo ou Alexander McQueen, novatrice et avant-garde, Bjork a su se démarquer de toutes les autres chanteuses de son époque. Allant d’une musique futuriste à la nostalgie d’une jeunesse passée au pied des volcans Islandais, Bjork est ce genre d’artistes intemporelle qu’on ne peut qu’apprécier.

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire