Travailler c’est trop dur, et voler, c’est pas beau. Alors on va tous bosser, et en plus on est contents…en tous cas on se lamente quand on ne bosse pas. Comment se fait-il que ce dieu travail soit devenu l’épine dorsale de notre bonne santé mentale? Pourquoi ce concept d’effort échangé contre de l’argent est-il devenu le noyau dur de toute une civilisation ? Ah ben non, en fait…c’est l’argent, qui est le noyau dur de notre civilisation. Quand on en a, on peut quasiment tout obtenir : des objets, des services, de l’amour (si, si, pas forcément tarifé, demandez à James Howard Marshall, le mari d’Anna Nicole Smith). Et surtout, avec de l’argent, on peut amasser encore plus d’argent. Pour rien. Juste comme ça, par réflexe. Ce n’est même plus une question de travail. Quoi qu’il en soit, le commun des mortels, (ou le Français moyen, soyons ethno-centristes), ne cherche la plupart du temps qu’à s’assurer un genre de confort. Et pour ça, manger, respirer au chaud et dormir au sec, il suffit de gagner sa vie. Honnêtement, c’est comme ça qu’on dit d’habitude. Honnêtement, ça veut dire en travaillant. Sauf que pour ça, il faut parfois servir des intérêts scabreux, pas les siens propres, et faire d’incommensurables concessions. Bref, travailler, souvent, c’est super chiant. Mais faut bien, alors…

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire