Comme chaque année, le salon de l’immobilier accueille de nombreuses personnes. On retrouve plusieurs stands tenus par des agences immobilières. On y trouve tout les renseignements utiles pour devenir propriétaire d’un château de luxe par exemple. Non je déconne (quoi que…). L’immobilier, c’est tendance en ce moment. Branchez-vous sur M6 et vous verrez que l’immobilier occupe une place importante. Grâce (ou à cause) à Stéphane Plaza, nous avons tous développé une espèce de folie immobilière. On cherche à vendre, à acheter et surtout à refaire. C’est ce que nous propose l’agence « Avant / Après ». Et tout cela, c’est Cécile Fleurance qui va nous l’expliquer !

Bonjour Cécile, alors déjà pour nous situer, qu’est ce que le home-staging ? 

Le home-staging est une valorisation immobilière, c’est pour aider à la vente, donner un petit coup de « boost ». Le but est de créer un coup de cœur, optimiser l’espace, la lumière, le fonctionnement…

Soyons clair, c’est ce que fais Stéphane Plaza. 

Oui, mais Stéphane Plaza, c’est de la télévision, c’est du show ! (rires) Nous sommes plus dans le concret.

Grande question, les gens qui quittent leur logement, sont persuadés que leur appartement qui est a leur image est facile a vendre alors que pas du tout, c’est ça ?

Exactement. Ce qu’on essaye de faire, dépersonnaliser l’appartement parce que ce qu’ils vendent c’est leur maison, c’est à dire leur endroit de vie, avec leurs habitudes… Mais pour le vendre, il faut séduire.  Alors, même si c’est moins fonctionnel il faut le rendre plus spacieux, l’épurer et faire les cartons.

Est ce que la maison provençale « méditerranéenne » est une maison difficile à dépersonnaliser ?

C’est là qu’on rentre dans un vrai métier. Nous sommes tous décorateurs, mais nous faisons tout le connaitre d’un décorateur, on dépersonnalise. Quand il s’agit d’une maison provençale, on essaye de rendre la décoration « plus tendance » tout en restant dans le thème. Par exemple, si la cuisine est jaune safran, sachant que ça ne se fait plus du tout, on va la repeindre dans un gris clair. On va garder cette connotation provençale qui peut plaire mais sans tout chambouler, sans faire d’énormes changements. Le home-staging permet aux personnes de ne pas dépenser beaucoup d’argent. Nous ne sommes pas là pour tout casser et tout refaire. On reste très simple.

Est-ce que les gens sont très orientés, est-ce qu’ils vous laissent libre cours ? 

Totalement. Il faut qu’ils comprennent que nous sommes pas là pour leur faire plaisir mais plutôt pour vendre leur bien. C’est pour cela que j’ai précisé que c’est le contraire de la décoration. On écoute le client pour de la décoration mais dans le home-staging, nous recadrons. On n’impose pas, mais on essaye de faire comprendre que, par exemple, les murs violets étaient très jolis mais que maintenant il faut rester plus sobre. On neutralise le bien pour que ce soit vraiment très simple et que ça plaise à un plus grand panel.

Nous sommes d’accord pour dire que les logements dans le Sud Est sont relativement excessifs ? 

Malheureusement, c’est très cher. Il y a des très belles vues mer donc qui sont tout de suite accrocheuses. Puis lorsque l’on rentre dans le logement, on remarque que la cuisine est obsolète, idem pour la salle de bains qui doit dater des années 80. Ce sont généralement les pièces où l’on fait le plus de changements.

Quels sont les éléments typiques qui font que les gens n’achètent pas ?

Les gens qui ont acheté dans ces époques là (ndlr. les années 80) sont très fiers parce qu’ils ont fait une cuisine en chêne massif. Mais c’est désuet, ça ne se fait plus ! Certains carrelages ou faïences, typiquement provençaux, sont boudés par les gens. Les gens n’adhèrent pas non plus aux plans de travail construits avec des joints, préférant les surfaces plus lisses.

Et comme aujourd’hui, la décoration est devenue un véritable phénomène de mode, j’ai dans l’idée que dans quelques petites années certains trucs seront jugés obsolètes… cela veut dire que le home standing est un métier d’avenir ? 

Obsolètes, oui, mais ce qu’on fait nous, pas tant que ça finalement. Le home-staging reste dans des modèles très classiques, on essaye de rester le plus « passe-partout » possible. On n’utilise pas les couleurs qui sont ultra déterminantes. Ce sont des choses qui, je pense, peuvent tenir, 10/15 ans.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire