C’est à l’occasion de l’exposition de Michel Moreau, orchestrée par Art Azur – Au delà du Regard, que nous avons rencontré Annick Sureau. Elle est la fondatrice de cette association qui propose de diffuser l’art dans notre région. Elle nous explique son amour pour l’art, les quelques difficultés qu’elle rencontre quand il s’agit d’organiser une expo, et ses ambitions au sujet de l’art.

Comment vous est venue l’idée d’organiser des expositions de peintures ?

C’est un vieux projet, déjà. Je suis dans le milieu des artistes depuis une vingtaine d’années. Cela fait 20 ans que je les suis, que je vais voir des expositions. Le fait d’avoir des amis proches qui sont peintres aussi, et puis j’ai toujours voulu faire dans l’événementiel, je n’ai jamais pu, je profite désormais de mon temps libre pour le consacrer aux expositions de peintures, de sculptures, etc.

Est-il difficile d’obtenir les lieux ?

A vrai dire, c’est le plus difficile. Surtout chez nous où les lieux sont vraiment limités en nombre. Je me suis fixée une certaine orientation de travail, avec les artistes que j’ai sous la main afin de les recevoir dans des endroits correspondant à leurs niveaux. Il s’agit souvent de peintres qui font l’actualité de l’art contemporain. Ceux que je connais font partie de la Société des artistes Français (ndlr. une référence dans le monde de l’art). Il y a également des artistes originaire d’Europe de l’Est, le mouvement Libellule qui font plutôt du surréaliste. Pour recevoir ce beau monde, il faut énormément d’espaces.

Et expliquez-nous comment vous avez fait pour avoir Michel Moreau dans votre palette d’artistes ?

Et bien je le connais grâce à mes parents. Ils sont fans de son travail et ont acheté des toiles de Michel Moreau. Ensuite, j’ai été voir ses expositions. Suite à ça, nous avons pu sympathiser et j’ai tout de suite voulu collaborer avec lui. On reconnaît dans sa peinture un mouvement particulier et commun à l’artiste. Et mon but était de rassembler des artistes tous différents les uns des autres afin que chacun puissent s’exposer ici. Bien souvent, ils exposent dans d’autres villes de France et jamais chez nous.

Qu’on soit bien d’accord, vous ne faites pas cela pour l’argent ?

Absolument pas, ce n’est même pas rentable ! (rires) Certaines me prennent pour une sorte d’illuminée. Evidemment, je fais ça uniquement par pur plaisir et pour la beauté de l’art. Ce qu’il faut savoir, c’est que je n’ai pas de subventions. Les seules subventions seraient accessoirement les affiches que je peux faire et vendre. J’ai créé une association qui s’appelle « Art Azur au delà du regard ». Grâce à ça donc, j’expose et j’espère pouvoir faire plaisir et diffuser un regard différent.

Exposition visible toute la journée dans toutes les pièces du Casino Barrière, jusqu’au mois de mai. Levez les yeux !

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire