Je ne sais absolument pas me servir de mon nouveau smartphone. Le mec qui me l’a vendu m’a certifié qu’il allait littéralement changer ma façon d’envisager la vie et de voir le monde, moi je ne demandais qu’à être surprise. Tu parles. Tout ce que je sais, c’est que je me suis engagée à verser 8€ par mois pendant deux ans en plus de mon abonnement mensuel de 43 euros, tout ça pour me trimbaler un truc aussi grand qu’une Game Boy des années 90, mais qui rentre à moitié dans ma poche parce qu’il n’est pas plus épais qu’un sous-verre. Fragile, cher, mais paraît-il, extrêmement utile, voire essentiel. Alors je me suis lancée dans l’exploration de ce machin, bourré de petites icônes, et qui répond au doigt et à l’oeil.

Première constatation, moi qui m’en sers essentiellement pour téléphoner et envoyer des messages, ça fonctionne. On est sauvés. C’est bien fait, ces écrans tactiles, même si ça s’imagine souvent le mauvais mot après celui qu’on vient d’écrire, et que j’ai besoin de me concentrer si je ne veux pas envoyer à ma sœur que « Je l’arnaque bigrement ma poubelle de trou »  » à la place de « je t’embrasse tendrement ma sœurette d’amour » quand je rentre chez moi après notre brunch du dimanche matin. Mais ça, c’est un détail. Dans la boutique, on m’a expliqué qu’il y avait une application pour tout. Alors ok, on va tester. De quoi j’ai besoin ? Ah oui, de faire un peu de sport. Alors j’y vais, je clique dessus. J’ai fait 1258 pas depuis ce matin. Super. J’ai mangé deux tartines Heudebert avec de la confipote et une banane au petit dej, j’ai atteint 28% de mes apports journaliers en glucides et 13% en lipides. Magnifique, il me faut des protéines, maintenant. Hum, ça c’est pour courir, on verra ça la semaine prochaine. Et si je regardais ma maison vue du ciel avec Maps ? Ah ben je la vois, c’est génial. Ok je l’ai vue. Et si je vérifiais que je connais déjà les bons endroits pour sortir ? Ah ben oui, mes deux bars préférés sont listés, et même le resto de mon cousin à Palavas. Bon, c’est cool, ça marche. Maintenant, je vais cliquer au hasard. Google Books, pour acheter des livres en ligne ? Et les lire sur un si petit écran ? N’importe quoi. Mon espace client…si j’ai un problème je préfère appeler. Tiens, pourquoi j’ai sept applications pour lire mes mails ? Je vais en choisir une et la paramétrer. Bon, elle marche pas, je vais faire autrement. Le cloud, à quoi ça sert, ce truc ? A stocker des documents ? Mais j’ai un PC avec 3 téras de mémoire, chez moi, et puis mon fils ne télécharge rien, il a 8 ans. J’ai assez de place pour mes impôts, ma compta et la saison 6 de Game of Thrones, je peux stocker tout ça à peu près 850 fois.

Bon, au moins, je vais faire des photos, parce que ça, c’est utile. On va commencer par un selfie. Hum, ça me plaît pas trop, la tête que ça me fait, je vais recommencer. Oh, on voit bien mes rides, avec les images en HD, va falloir que je retouche un peu tout ça, allons voir les options. Oh, un sépia ! Comme les photos loupées des années 70 ! Mais avec ça j’ai l’impression de voir la tronche de ma mère, j’ai pas envie de mettre ça sur Instagram. Bon je fais un régime, je bombarde ma face d’acide hyaluronique, et on en reparle dans trois mois. Faut que j’appelle ma sœur, ce dimanche je peux pas aller bruncher, j’ai rendez-vous avec un copain à Salernes, chez lui on capte pas. Putain, il est où ce satané répertoire ?

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire