En prélude à ce qui va suivre, la rédaction tient à préciser que nous respectons au plus haut point nos traditions locales. C’est juste que vous raconter la bravade comme le fait chaque année depuis sa création (parce que la bravade, c’est quand même plus vieux que…) Var Matin, ça n’avait pour nous aucun intérêt. Alors nous y avons plongé, comme un baptême du feu, un jeune loup street-crédible à la fois hyper-connecté, fréjusien de naissance, musulman et intelligent. La bonne nouvelle, c’est qu’il aura appris quelque chose sur l’histoire de sa ville. Et dans la foulée, peut-être que vous aussi. La mauvaise, c’est que lorsqu’il voit un soldat, même en tenue vintage, armé et dans la rue, il ne se méfie pas. En espérant que vous ne le retrouverez pas trop vite (il est petit), Bah Alors ? adresse toutes ses amitiés aux bravadeurs et aux associations qui font vivre les traditions locales, et si vous doutez de notre sincérité, vous pouvez lire ce qu’on avait écrit l’année dernière sur le sujet, avec l’interview de Jérôme Orlandini, le patron de la batterie fanfare. Allez, immersion incongrue, c’est parti !

La Rédaction

Du 14 au 18 Avril a eu lieu la Bravade de Fréjus. En s’étalant sur plusieurs jours, les festivités de la Bravade sont à Fréjus ce que Coachella est à la Californie, ou Woodstock pour les plus vieux. Musiques, Chants, Danses, Cérémonies diverses… En bref, la Bravade c’est l’événement de la commune. Alors, forcement, moi, féru de festivités j’y suis allé. Chaud comme la braise, sinon c’était pas rigolo. Et c’est loin des headbangs et du sound system qui crache du 180 bpm que je me suis retrouvé assis dans une cathédrale avec un fan de Slayer à écouter de la flûte et des prêches de curé. Voici donc la Bravade vue par un stagiaire de 20 ans en Air Max.

Tribute to… Saint François de Paule

Étymologiquement, « Bravade » descend du mot « Brave ». Ce mot désigne une action dite, donc, brave. Mais La Bravade est également une fête patronale. Ici, c’est cette deuxième définition qui va nous intéresser. La Bravade est avant tout une manifestation qui rassemble énormément de monde. Et pourquoi cette manifestation est-elle si importante ? Tout simplement parce qu’elle célèbre un religieux, et pas n’importe lequel. En effet, Fréjus commémore chaque année Saint François de Paule. Ce religieux italien, envoyé par Dieu himself, est parvenu à délivrer Fréjus de cette terrible maladie qu’est la Peste lors d’un séjour en 1482. Depuis, il est donc légitime pour la cité Fréjusienne de célébrer ce saint homme. Un siècle après sa canonisation, Saint François de Paule devient protecteur de la Ville de Fréjus. La première Bravade a eu lieu en 1713, je me souviens encore…. Cette année, Fréjus fête le 600ème anniversaire de Saint François de Paule. L’occasion pour la commune de mettre le paquet pour célébrer comme il se doit, le « Messie » de Forum Julii. (Toutes blagues à caractère footballistique sont a contenir bien au fond de votre pensée, parce que ce n’est pas drôle).

4 jours de Fifres et de tir au Tromblon 

S’étalant sur plusieurs jours, cette année, la manifestation a commencé le Jeudi 14 Avril et se terminera le Lundi 18 Avril. Placée sous le signe du folklore et de la tradition provençale, la Bravade se montre pluridisciplinaire. Allant de la danse traditionnelle à la fanfare, c’est une horde d’hommes et de femmes qui se rassemblent. En arborant des costumes provençaux (Oui, les mecs sont sapés comme des santons), ils défilent tous ensemble pour apporter à Fréjus une espèce de flashback de deux siècles en arrière. Moi, le mec beaucoup trop nineties en Air Max et chemises hawaïenne, j’étais un peu le Marty McFly, forcément. Lorsque je passe devant le défilé, alors que mon téléphone à la pomme diffuse de la House, je suis interrompu par une fanfare qui joue du fifre. Du fifre. Si vous aussi vous aviez toujours voulu savoir pourquoi en éducation musicale, nous étions tous muni d’une flûte, c’est probablement pour faire partie de la fanfare de la Bravade. Puis, comment vous expliquer que moi, jeune arabe, je me suis cru dans une publicité Herta à cause de ce son de fifre? Tout à coup, gros coup de feu. Je tends l’oreille et là, deuxième coup de feu. Forcement, moi le Français moyen, je me fais le pire des scénarios. Mais, je comprends vite qu’il s’agit des membres de la Bravade. Tous vêtus d’une tenue proche de celle de l’armée napoléonienne (second empire), ces braves hommes tirent au tromblon et au fusil. Et là, mon esprit de geek ressort et je me sens tout de suite dans Age of Empire III et je cherche à bâtir mon empire, histoire d’être le maître du monde, un rêve depuis que j’ai 6 ans. Ou moins, j’en sais rien.

Vendredi 15 Avril se tenait , vers les coups de 21h, un concert en la Cathédrale Saint Léonce. Appelé « Batterie Fanfare », je pensais à un solo de Joey Jordison. Mais, il ne doit pas être trop catho. Alors Phil Collins? Non trop prétentieux. Meg White? Trop nulle. Nicolas Muller? Pas le temps, puis il est avec moi. Non, c’était encore une fois du fifre. Encore, et toujours, le fifre. D’autres événements marqueront la Bravade comme le lâché de colombes, le feu de joie, les danses folkloriques (vous vous doutez que ce n’est pas du breakdance), un contest de BMX, un DJ Set de David Guetta, de la pyrotechnie, des douches de Ruinar… Non , je déconne.

En bref, qu’est ce qu’on en tire de cette Bravade 2k16 ? Une incroyable cérémonie, sous le signe de la tradition provençale où il fait bon connaître les paroles de « Coupo Santo » par cœur et savoir – accessoirement – jouer de la flûte. Personnellement, j’en ai profité pour essayer d’apprendre des mots provençaux. Mais cela m’était impossible, je me suis rappelé d’un traumatisme. Petit, le samedi matin, les personnages de mes dessins animés sur France 3 parlaient un langage proche du Klingon et c’était le provençal. Je ne comprenais pas, c’était terrible…. Allez, on fait bien de rire ! See you soon, Bravade.

A propos de l'auteur

Articles similaires

Une réponse

  1. olivier lyan

    En tant que « encore jeune » bravadeur, je ne peux que féliciter l’auteur de cet article qui resume assez bien la bravade. En gros c’est des fifres et des fusils. welcome Djeuns and join us !

    Répondre

Laisser un commentaire