La musique Française fêtait le retour de deux « ténors »: D’un côté, celui qui se fait appeler Christophe, de l’autre, Renaud. Tout deux ont sorti un album, le même jour. L’occasion pour moi de faire le débrief. Critiques

CHRISTOPHE – LES VESTIGES DU CHAOS  x510_christophe.jpg.pagespeed.ic.0AznrJfUJS

On connaît tous Christophe avec le fameux titre « Aline » où il dessine sur le sable son doux visage. Mais aussi pour « Les mots Bleus » ou encore « Paradis Perdu ». Puis, on connaît Christophe comme cet énergumène qui tente des choses. Tantôt en chantant en Yaourt (véridique, l’album « Voix sans issues » est entièrement en faux anglais), ou en collaborant avec Jean Michel Jarre, Christophe devient un artiste expérimental limite « incompris ». Adoubé par la presse underground, ses derniers albums furent un succès. Il revient cette année avec « Les Vestiges du Chaos ». Synthétiseurs, répétitions de mélodies, poésies planantes : voilà l’univers de son dernier album. Il a pour seul mérite d’avoir fait pleurer Maïtena Biraben sur le plateau du Grand Journal qui a décrit cet album comme l’un des plus beaux de l’année. En bref, un album profond, musicalement intéressant mais très barbant.

 

RENAUD – RENAUD 0201_renaud_visuel_album_2016

Incroyable come back. Celui qui auparavant chantait « Mistral Gagnant » , « Hexagone » , « Laisse Béton » revient avec un album sobrement intitulé « Renaud ». Il est difficile de décrire son univers. C’est très engagé, très « vulgaire » mais très poétique à la fois. Usant de l’argot et utilisant une sorte de flow propre à sa personne, il incarne à lui seul un personnage atypique de la chanson française. Qu’en est il de son nouvel album ? Il est vrai qu’une fois qu’on a fait le tour de sa discographie, c’est toujours la même chose. Il ne faut pas le nier. Il s’agit d’un énième album digne de Renaud, ou il aborde encore une fois des thèmes très politiques avec une grande partie des textes consacrés aux attentats liés à Charlie Hebdo et à l’Hyper Casher. Mais, ce qui est surprenant c’est le succès quasi inattendu. En 4 jours seulement, l’album se serait vendu à plus de 200 000 exemplaires, le propulsant à la tête des ventes. Et ça, c’est un coup de chapeau. Peut-être que le créneau a été senti pour son auteur, pensant qu’avec l’actualité, seul un album comme le sien pouvait marcher ? Un album très « Renaud » avec on le constate, un chanteur à la voix relativement plus faible que d’habitude…

 

A propos de l'auteur

Articles similaires

Laisser un commentaire